Residences Dar Saada: les biens commercialisés en hausse de 45%

à 20:45

Le nombre des biens commercialisés par les résidences Dar Saada s'établit à 2.039 unités au premier semestre 2018, en progression de 45% par rapport à la même période un an auparavant.

La valeur du stock d'unités commercialisées atteint 2 milliards de dirhams (MMDH) à fin juin 2018, fait savoir Residences Dar Saada dans une communication financière sur ses comptes semestriels, publiée sur le site de la Bourse de Casablanca.

Par ailleurs, la société indique qu'elle a réalisé un chiffre d'affaires de 411 millions de dirhams (MDH) durant le 1er semestre 2018, expliquant cette performance par la livraison de 1.347 unités dont 86% est constituée de projets sociaux. En effet, les dernières tranches des projets réceptionnées sur le 1er semestre 2018 totalisent à peine 1.433 sur un total d’unités à réceptionner sur l’année de l’ordre de 4.800, relève la même source, ajoutant que la marge opérationnelle dégagée au titre du S1-2018 s’établit à 124 MDH, soit 30% du CA contre 19% durant la même période de l’année précédente. De ce fait, la marge nette s'est nettement améliorée avec un résultat net de 101 MDH représentant 25% contre 16% du CA au cours de la même période un an auparavant.

S'agissant de son activité en Afrique subsaharienne, Res Dar Saada fait remarquer qu'elle a obtenu l'autorisation pour la construction d’un projet immobilier consistant en 2.000 unités sur une assiette foncière de 40 Ha en Côte d’Ivoire avec la finalisation des premiers témoins. La 1ère tranche de ce projet sera mise en chantier durant le 2e semestre de cette année avec la livraison d’une première tranche à partir de l’année 2019, précise la même source.

En foncier, la société dispose d’une réserve foncière de qualité d’environ 1.075 Ha dont près de la moitié est située sur l’axe Casa-Rabat, selon la communication financière qui fait ressortir que durant le S1-2018, Res Dar Saada a procédé à l’acquisition de 1,5 Ha et a sécurisé l’acquisition de 8,7 Ha sur la ville de Casablanca. Au volet d'endettement, la société fait état d'une dette nette de 2,5 MMDH, soit le même niveau d’endettement qu'à fin 2017, ajoutant que le taux d’endettement reste maîtrisé et se situe à 39%, compte tenu de l’opération de titrisation pour une valeur de 600 MDH, en ligne avec les objectifs de la vision stratégique 2018-2020.