Ramadan 2017: l’Intérieur vigilant sur les prix des produits alimentaires

127
©DR

«Les prix de consommation de base demeureront stables pour la majorité des produits, avec une baisse des prix de certains par rapport à la même période de l’année dernière, notamment les oignons et les œufs et le poulet», a souligné le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

L’annonce a été publiée à l’issue d’une réunion présidée par le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb et consacrée à l’évaluation de la situation de l’approvisionnement du marché national et du suivi du niveau des prix des produits de base, notamment à forte demande lors du mois de Ramadan.

Au cours de cette réunion, tenue avec les chefs des services des affaires économiques et de la coordination au niveau des différentes préfectures et provinces du Royaume, en présence du ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance et des représentants des départements de l’Industrie et du commerce, de l’agriculture et de la pêche maritime, de l’énergie et des mines, de la direction générale des impôts, de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) et de l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL), il a été question d’évaluer et d’orienter les services chargés du contrôle et de la protection des consommateurs et de renforcer les mécanismes de coordination entre les différents départements et services concernés, selon le communiqué.

A cette occasion, Boutayeb a souligné la nécessité de renforcer les mécanismes de veille et d’intensifier les efforts déployés par les différents services chargés du suivi de l’approvisionnement et du contrôle durant toute l’année, d’organiser et d’encadrer les transactions commerciales et de contrôler la qualité des produits mis sur le marché.

Il a également appelé à coordonner les efforts et à adopter des approches proactives et participatives aux niveaux central et local, afin d’assurer plus d’efficacité à l’intervention des pouvoirs publics dans ce domaine.

Lors de cette réunion, des instructions ont été données aux walis et gouverneurs, afin de mobiliser tous les services spécialisés et les comités locaux pour renforcer le contrôle, garantir leur présence sur le terrain dans les différents villes et villages du Royaume et renforcer les opérations de sensibilisation auprès des commerçants avant et durant ce mois afin de garantir un fonctionnement normal des marchés et faire face à toute défaillance possible dans l’approvisionnement et aux pratiques illégales concernant les prix, les conditions de vente, l’offre et le stockage des différents produits, et de prendre les mesures qui s’imposent à l’encontre des contrevenants, précise la même source.

Et de souligner la nécessité d’accorder une importance particulière à la sécurité et à la qualité des produits destinés à la consommation et de renforcer les opérations de contrôle par les autorités et les commissions spécialisées au niveau des lieux de préparation, de stockage et de vente des produits alimentaires, tout en garantissant une couverture de tous les quartiers, les marchés, les unités de production et les stocks de ces produits pour éviter tout risque.

A l’instar des réunions tenues au niveau central, Boutayab a souligné la nécessité de tenir des réunions au niveau provincial, sous la supervision des walis et gouverneurs et en coordination avec les administrations, les chambres professionnelles et les autres organismes concernés, afin d’activer les mécanismes de coordination et d’assurer le suivi d’approvisionnement, de sensibilisation et de contrôle.

Il a été, également, décidé la mise en place de cellules de permanence au siège des différentes préfectures et provinces au cours de ce mois béni, et des numéros de téléphone pour recevoir et examiner les éventuelles plaintes des citoyens relatives aux prix et à la qualité des produits.