H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    L’Etat compte se doter d’un pôle financier public qui regroupera au sein d’une même holding quatre banques: Crédit Agricole Maroc, CIH Bank, Al Barid Bank et CDG Capital.

    Un regroupement de Crédit Agricole Maroc, CIH Bank, Al Barid Bank et CDG Capital au sein d’une même holding est en préparation « pour harmoniser et cibler l’intervention de l’Etat et contribuer de manière plus importante au financement des activités économiques », informe L’Economiste dans son édition du jour. Il s’agit « d’exploiter les complémentarités, de créer des synergies entre les différentes banques publiques et de favoriser le développement d’offres innovantes ».
    Au sein de ce futur pôle, le Crédit Agricole apportera son expertise dans le financement du monde agricole, CIH Bank dans l’immobilier et Al Barid Bank dans le low income banking, alors que « CDG Capital apporterait son expertise dans la banque de financement et d’investissement », détaille le quotidien qui émet l’hypothèse d’intégrer le Fonds d’Equipement Communal (FEC) dans le pôle. Dans ce cas, « le futur pôle financier public pèserait un total bilan de 319 milliards de dirhams (sur la base des comptes à fin 2020), soit le quatrième acteur du secteur ».
    Ce pôle financier public a pour mission de « mettre de l’ordre dans la galaxie des entreprises et établissements publics » qui ont globalement touché, en 2020, plus de « 36 milliards de dirhams au titre des transferts du budget général », alors qu’à peine « une poignée crée de la valeur ».
    Le gouvernement devrait s’aider de la future agence de gestion des participations stratégiques pour « la mise en œuvre des opérations de restructuration des EEP faisant partie de son champ de compétence, telles que les regroupements d’établissements publics, leur transformation en société anonymes, les fusions et scissions ».
    L’Etat envisage ainsi de « rehausser l’efficience économique et sociale des établissements publics en corrigeant leurs dysfonctionnements structurels et en garantissant une complémentarité et une cohérence optimales entre leurs missions respectives ». C’est ce qui s’est passé déjà dans le secteur audiovisuel avec le rapprochement entre la SNRT, 2M et Medi1 TV.

    Share.

    Comments are closed.