Presse: la FMEJ veut élargir la base des bénéficiaires de l’aide étatique   

100
DR.

Le bureau exécutif de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) a tenu vendredi 17 juillet à Casablanca sa première réunion de l’après assemblée générale du 3 juillet 2020.

Au centre de cette réunion, la conjoncture difficile traversée par le secteur. Le bureau a appelé à la nécessité de fixer un plafond et un seuil au soutien projeté, afin que plus de quatre-vingts pour cent de ce soutien ne soit pas épongé par moins de dix pour des entreprises opérant dans le secteur.

Et comme tous les acteurs ont été touchés par la crise, le bureau ne voit pas d’obstacle à l’élargissement de la base des bénéficiaires pour inclure tous les éditeurs structurés ainsi que ceux qui sont en cours de qualification, sous réserve de conditions professionnelles et éthiques.

Le bureau exécutif appelle le département de tutelle à l’ouverture de canaux de communication permanente avec tous les représentants des professionnels, afin d’accompagner les différentes étapes de la mise à exécution de ce projet et communiquer en permanence pour répondre à une opinion publique et professionnelle qui pose aujourd’hui plus de questions qu’elle n’obtienne de réponses idoines.

Si la FMEJ est persuadée que le soutien public, en dépit de son importance, représente à peine moins de dix pour cent du chiffre d’affaires du secteur, alors, il faut se convaincre que la lutte contre la crise structurelle doit se déployer sans tarder en ouvrant dans l’immédiateté des ateliers dédiés à la réflexion sur cette problématique. Ainsi il a été procédé à la constitution de groupes de travail pour se concentrer sur l’élaboration d’un nouveau modèle économique pour l’entreprise de presse, avec des perceptions rénovées qui combinent développement du professionnalisme en affinant le journalisme d’enquête et d’investigation à côté du retour des genres traditionnels de la presse.

L’ensemble cohabiterait avec la technologie qui facilite l’accès des lecteurs à un produit fiable et crédible, dans la perspective de marier le digital et le papier, les kiosques réels et les kiosques numériques. Ajoutez y le développement de l’abonnement numérique et le soutien pour accélérer le passage au paiement des nouvelles pour le journalisme électronique.

Le bureau exécutif s’est engagé également à se concentrer sur le dossier de la publicité commerciale avec ses différentes variations organisationnelles et concurrentielles, notamment auprès des géants du web, à travers une approche consensuelle et non conflictuelle qui mêle éducation aux médias, lutte contre les fakenews et la réparation des dommages subis par les éditeurs locaux comme