Plan d'accélération industrielle: près de 90.000 emplois créés en 2017

1377
Moulay Hafid Elalamy. Crédit: DR

Le Plan d’accélération industrielle (PAI 2014-2020) a permis la création de 89.884 emplois en 2017, a annoncé, jeudi à Rabat, le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy.
« Si cette moyenne est maintenue, elle permettrait de dépasser l’objectif initial (500.000 emplois) de cette stratégie sectorielle pour atteindre 550.000 emplois ». C’est ce qu’a déclaré, jeudi à Rabat, le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy commentant les résultats du Plan d’accélération industrielle (PAI 2014-2020) qui a permis la création de 89.884 emplois en 2017, en hausse de 13.657 postes par rapport à 2016.
Dans une présentation sur la situation de l’emploi dans le secteur industriel depuis le lancement de ce Plan en 2014, M. Elalamy a indiqué qu' »en 2015, un total de 52.376 postes a été créé dans l’industrie, 76.227 en 2016 et 89.884 en 2017″.
Le ministre a ainsi expliqué que ces résultats reflètent un progrès et une transformation majeurs à la faveur des efforts consentis par l’Etat à travers la mise en place du Fonds de développement industriel et des investissements (FDII) et la signature de contrats-programmes qui visent l’accompagnement des différents secteurs industriels, notamment dans l’automobile, les zones franches, l’agroalimentaire, le textile, l’aéronautique, la pêche maritime et l’industrie pharmaceutique.
M. Elalamy a, par ailleurs, fait savoir que les créations nettes d’emplois industriels ont connu un rebond de 3.738 postes en 2015 à 32.962 en 2016, avant de se chiffrer à 46.036 emplois, a-t-il relevé, soulignant que cette dynamique a contribué à l’accélération du rythme de croissance de la valeur ajoutée du secteur industriel, qui est passé de 1% entre 2013-2014 à 5% entre 2014-2015 pour s’élever à 12% entre 2015-2016.
Pour M. Elalamy, cette augmentation de la valeur ajoutée industrielle s’est positivement répercutée sur l’intégration industrielle ainsi que sur les exportations industrielles qui grimpent depuis 2014 avec une moyenne annuelle de 10%.
Avec MAP