Pêche artisanale sur la côte méditerranéenne: 18 MDH pour équiper les barques avec des caissons isothermes

519
Crédit: DR

Le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, département de la pêche maritime, a consacré une enveloppe budgétaire de 18 millions de dirhams (MDH) pour équiper les barques de la pêche artisanale sur la côte méditerranéenne avec des caissons isothermes pour le stockage du poisson.

Ce projet, financé intégralement par le ministère, vise à préserver l’environnement maritime, à limiter le rejet de déchets dans les mers et à valoriser les produits de la pêche, a souligné le directeur de la pêche maritime, Bouchta Aichan, qui intervenait lors d’une rencontre organisée, récemment à Tanger, en marge des travaux de l’Assemblée générale de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée.

Ainsi, environ 3.100 barques de pêche artisanale réparties sur 90 points sur les côtes allant de Saïdia à Tanger bénéficieront de ce projet, et ce à raison de 3 caissons isothermes par barque, outre une couverture spéciale pour la pêche du poulpe.

Ce caisson isotherme, qui est conforme aux normes de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), se caractérise par sa capacité à préserver la qualité des produits de la pêche pour une longue durée et contient aussi bien un numéro de série que le numéro de la barque et du port de liaison.

Dans ce cadre, Aichan a appelé les pêcheurs et les intervenants du secteur à adhérer à cette initiative qui est à même de garantir sa réussite et de promouvoir le secteur de la pêche artisanale, mettant en avant le rôle que jouent ces caissons, distribuées auparavant dans les régions du Sud, dans l’augmentation du chiffre d’affaires et l’amélioration du revenu des pêcheurs.

Cette rencontre a été également une occasion pour présenter le programme de distribution de puces électroniques aux barques de pêche artisanale, qui a nécessité un budget de plus de 3 MDH et qui vise à faire le suivi et à contrôler les barques et à lutter contre la pêche illégale sur les côtes méditerranéennes du Royaume.

Ces projets portent sur les barques de pêche artisanale, relevant des délégations de la pêche maritime de Tanger, M’diq, Jebha, Al Hoceima et Nador.