L'Etat au chevet des producteurs d'oranges

14

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, a indiqué, jeudi à Rabat, que les mesures engagées dans le cadre du plan Maroc Vert ont permis d’atteindre des niveaux importants de production des oranges.
Akhannouch, qui informait le Conseil de gouvernement sur « les nouveautés de la commercialisation de la production nationale des oranges », a mis en exergue l’augmentation de la production à la lumière des mesures prises dans le cadre du plan Maroc Vert ayant permis d’atteindre des niveaux importants, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, dans un communiqué lu lors d’un point de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire du Conseil.
La concurrence dans le domaine de la commercialisation s’est accrue durant les dernières années compte tenu de l’intervention de plusieurs pays dans ce secteur, a-t-il fait observer, notant le retard accusé cette année au niveau de la maturité des fruits, ayant entraîné une accumulation du produit.
LIRE AUSSI:Marché de gros: pourquoi le prix des oranges s'est effondré
Les records de production atteints dans certaines régions notamment à Berkane (+25%) et Béni Mellal (+18%), se sont reflétés sur l’effort à l’exportation, a-t-il relevé.
Il a également mis en avant les difficultés auxquelles font face certaines régions notamment Souss, ajoutant que le ministère veille à accompagner les producteurs exportateurs pour les orienter vers des marchés à forte demande, à mettre en place un mécanisme de suivi et à s’ouvrir sur de nouveaux marchés particulièrement en Asie.