Le Maroc et l’UE veulent passer à la vitesse supérieure dans leur partenariat

435
Crédit: @MyHafidElalamy

Le Maroc et l’Union européenne (UE) ont souligné, vendredi à Bruxelles, leur volonté d’aller de l’avant dans leur partenariat économique et commercial.

 

Cette volonté a été réaffirmée par le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie Verte et Numérique, Moulay Hafid Elalamy et le commissaire européen au Commerce, Phil Hogan, à l’occasion de leur première rencontre depuis l’entrée en fonction du nouvel exécutif européen, le 1er décembre dernier.

« Nous avons discuté des moyens de relancer les négociations entre l’Union européenne et le Royaume du Maroc dans le commerce et autres domaines. Nous avons convenu d’aller de l’avant dans ce processus », a indiqué M. Hogan dans une déclaration à la MAP à l’issue cet entretien qui s’est déroulé en présence notamment de l’ambassadeur du Maroc auprès de l’UE, Ahmed Rahhou.

Le commissaire européen qui entend se rendre prochainement au Royaume, s’attend à des progrès dans plusieurs chapitres de négociation en vue d’approfondir les relations UE-Maroc.

 

Lire aussi: Election des nouveaux membres de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE

 

Il a fait part de sa satisfaction du niveau et de la qualité de la coopération entre les deux parties, souhaitant la voir se renforcer davantage avec notamment la concrétisation d’un accord de libre échange approfondi et global.

De son côté, M. Elalamy a indiqué que ses échanges avec le commissaire européen ont porté sur plusieurs sujets ayant trait au partenariat entre l’Europe et le Maroc.

« Ce qui est très intéressant à relever c’est le refus de l’Europe d’être fermée sur elle-même et d’être, au contraire, complètement ouverte avec une relation de partenariat avec le Maroc qui soit privilégiée et d’équité sur les relations économiques et commerciales dans le monde, ce qui correspond totalement à la philosophie de notre pays », a-t-il dit.

Et de conclure que « nous avons partagé beaucoup d’idées qui seront pour les deux parties autant de sujets de travail ensemble pour un partenariat encore plus fort pour les prochaines années, et nous sommes très optimistes ».