Le coronavirus, une aubaine pour le textile marocain?

DR.

Après la déclaration de l’épidémie du coronavirus en Chine, les usines du pays sont quasiment à l’arrêt. Une aubaine pour d’autres pays, notamment le Maroc et son secteur du textile.

Cette affirmation émane de l’organisation patronale du secteur textile en Espagne, Acotex, qui compte les plus grandes chaînes de prêt-à-porter dans le monde. En effet, l’organisation explique au quotidien El Mundo que les usines chinoises, produisant pour des marques espagnoles, ont délocalisé une part de leur production dans d’autres pays, notamment en Turquie et au Maroc.

 

Lire aussi: Coronavirus: 1.500 morts, premier décès en Europe

 

Cette décision fait suite aux recommandations du gouvernement chinois, qui préconisé la mise en quarantaine de la population, privant ainsi les usines de ses employés. Les autres pays, parmi eux le Maroc, «ont profité de cette situation en Chine», affirme-t-on du côté de l’Acotex.

Le secteur du textile n’est pas le seul à avoir été fortement affecté par le Coronavirus. En effet, les différentes usines de fabrication de vêtements, de téléphones, de voitures ont dû revoir leur approvisionnement dans une Chine quasiment à l’arrêt.