Le chômage en baisse sauf chez les femmes, les jeunes et les diplômés

Entre 2017 et 2018, le taux de chômage a reculé de 0,4% au niveau national, passant de 10,2% à 9,8%, selon la note d’information du Haut-Commissariat au Plan (HCP) relative à la situation du marché du travail en 2018. 

Au total, 1.168.000 chômeurs ont été comptabilisés en 2018 contre 1.216.000 chômeurs en 2017, soit une baisse de 48.000 chômeurs au niveau national, 25 000 en milieu urbain et 23.000 en milieu rural.

Parallèlement, le marché du travail se caractérise par la baisse des taux d’activité et d’emploi. La population en âge d’activité (15 ans et plus) accroisse sensiblement (+1,7%), contrairement à la population réellement active (+0,5%). Le taux d’activité s’élève donc à 46,2% contre 46,7% en 2017. L’écart est surtout saisissant entre le taux d’activité des hommes (70,9%) et celui des femmes (22,2%), soit un 48,7 points d’écart.

 

Lire aussi : HCP: un diplômé de la formation professionnelle sur quatre est au chômage

 

Malgré une légère amélioration du taux de chômage national en 2018, certaines catégories restent en hausse. C’est le cas pour les diplômés des facultés (+0,6 points) et les jeunes citadins entre 15 et 24 ans (+0,4 points).

On retrouve les taux de chômage les plus élevés chez les femmes (14% contre 8,4% chez les hommes), les jeunes âgés de 15 à 24 ans (26% contre 7,2% chez les personnes de plus de 25 ans) et les détenteurs d’un diplôme (17,1% contre 3,5% chez les personnes n’ayant aucun diplôme).

 

Lire aussi : HCP: plus de 4 jeunes urbains sur 10 au chômage

 

Le taux de chômage des détenteurs d’un diplôme de formation professionnelle (23,3%) est supérieur aussi bien à celui des diplômés de l’enseignement général (15,4%)  qu’à celui de l’ensemble des diplômés âgés de 15 ans et plus (17,1%). Il est nettement plus élevé parmi les femmes (34,2%) que les hommes (19,1%) et parmi les citadins (23,7%) que les ruraux (18,1%).

La création d’emplois s’est élevée à 112.000 postes, parmi lesquels 91 000 en milieu urbain et 21.000 en milieu rural, contre 86.000 postes en 2017. Le secteur tertiaire reste le plus performant avec la création de 65.000 postes en 2018, soit une hausse de 1,4% du volume d’emplois dans ce secteur.

Le HCP ajoute que 57,9% des chômeurs (environ 6/10) sont à la recherche de leur premier emploi (69,1% de femmes et 51,8% d’hommes) et 67,6% sont à la recherche d’un emploi depuis une année ou plus (plus des 2/3). 7,2% des chômeurs se disent découragés par la recherche active d’un emploi, soit 0,2 points de plus que l’année précédente.