Le Britannique DPI prend une participation majoritaire dans CMGP

1471

Development Partners International (“DPI”), leader du capital-investissement en Afrique, a annoncé avoir acquis une participation majoritaire dans la Compagnie Marocaine de Goutte à Goutte et de Pompage (CMGP), leader du marché marocain de systèmes et solutions d’irrigation.
Development Partners International (DPI), une firme britannique de capital-investissement ciblant les marchés africains, a annoncé, dans un communiqué publié le 20 septembre, avoir acquis à travers son second fonds, African Development Partners II (“ADP II”), une participation majoritaire dans la Compagnie Marocaine de Goutte à goutte et de Pompage (CMGP), pour environ 100 millions de dollars.
DPI est une société de capital-investissement axée sur l’Afrique qui dispose de 1,1 milliard de dollars d’actifs sous gestion. Au Maroc, la société a également investi dans les universités UPM. Cet investissement de DPI représente la plus grande transaction de capital investissement faite au Maroc en 2018. Cette participation majoritaire dans la CMGP s’est faite auprès de la famille Moamah, qui a fondé la société en 1995 et de la firme de capital-investissement Amethis.
Créée en 1995, CMGP est spécialisée dans les activités de distribution et d’intégration de matériels d’irrigation et micro-irrigation, dans le secteur agricole. Grâce à ses solutions d’irrigation qui permettent de maximiser les rendements agricoles tout en minimisant la consommation d’eau, l’entreprise s’est imposée sur le marché marocain de l’irrigation et réalise un chiffre d’affaires de plus de 70 millions de dollars.
En collaboration avec DPI, CMGP aura pour objectif de continuer à diversifier sa gamme de produits et d’élargir son empreinte géographique en Afrique.
«Le potentiel d’expansion de l’irrigation sur le continent africain est considérable, et nous sommes impatients de travailler avec la CMGP sur un certain nombre d’initiatives stratégiques dans ce domaine», a annoncé Sofiane Lahmar, associé au sein de DPI dans un communiqué publié hier. Et d’ajouter: «Nous sommes ravis d’entrer en partenariat avec CMGP, son PDG et fondateur M. Youssef Moamah et sa forte équipe de management, pour soutenir et accélérer la croissance du groupe aussi bien au Maroc qu’en Afrique subsaharienne. CMGP est parfaitement positionnée pour développer et fournir ces solutions essentielles pour le secteur agricole. De plus, il existe un potentiel considérable de croissance de l’irrigation sur le continent africain et nous comptons collaborer de manière étroite avec le management de CMGP sur un certain nombre d’initiatives stratégiques à ce sujet.»
Selon la Banque mondiale, les terres agricoles représentent plus des deux tiers de la superficie du Maroc, mais l’irrigation est pratiquée sur 16% des terres cultivées seulement. Ce partenariat ouvre de belles perspectives pour CMGP comme le précise son PDG et fondateur Youssef Moamah: «Notre société a connu une forte croissance au cours des deux dernières décennies. Nous pensons que le partenariat avec DPI, l’un des leaders du capital investissement en Afrique, nous permettra de poursuivre notre forte croissance organique au Maroc et d’étendre notre présence sur de nouveaux marchés en Afrique.»
A noter que ce sont les cabinets Naciri & Associés Allen & Overy et PricewaterhouseCoopers PwC ont conseillé DPI pour cette acquisition qui représente la plus grande transaction de private equity au Maroc depuis le début de l’année 2018.
Côté banque, c’est la BMCI qui a été chargée de structurer et financer en tant que banquier exclusif, l’investissement pour prés de 100 Millions USD par DPI au Maroc.
Très impliquée dans le financement de l’économie nationale et la facilitation des investissements étrangers, la BMCI a démontré à travers cette opération son expertise, son savoir-faire et la maîtrise des montages financiers Cross Border complexes de ses équipes de Financements Structurés. Grand gagnant, CMGP va pouvoir continuer à diversifier sa gamme de produits et d’élargir son empreinte géographique au Maroc et en Afrique.