La RAM s’apprête à vendre six de ses Boeing

3681

La compagnie aérienne nationale mettra en vente six de boeing 737-700. Une première étape avant la cession de 30% de sa flotte.  

Dans une interview accordée à nos confrères de le360, le PDG de la Royal Air Maroc (RAM) Abdelhamid Addou, annonce que la compagnie lancera «dans les jours qui viennent un appel d’offres international pour céder six avions».

Ces avions «seront des 737-700, qui sont les plus anciennes machines que nous avons», poursuit le PDG. D’ailleurs la compagnie envisageait avant la crise engendrée par le Covid-19 de les céder, mais dans les deux prochaines années.

«Mais cette cession a été accélérée par la crise», affirme Abdelhamid Addou, qui confirme également que «cela se fera par étapes». «Nous avons  parlé de 30%, c’est-à-dire de vingt avions, qui ne seront pas cédés d’un seul coup», poursuit-il, soulignant qu’il «ne s’agit pas de brader les actifs, l’objectif est si nous devons céder des avions d’en maximiser le retour».

 

RAM: après l’annonce de la suppression de 900 postes, les détails du plan de sortie de crise

 

«Nous le faisons de manière prudente pour plusieurs raisons, car premièrement nous ne savons pas comment la demande mondiale en matière de trafic va reprendre (…) d’un autre côté le marché mondial des avions est lui aussi saturé, car beaucoup de grandes entreprises, y compris les grandes compagnies aériennes européennes comme Lufthansa ont cédé une centaine d’avions», explique le PDG.

Pour rappel, sous la présidence du PDG Abdelhamid Addou, un Comité d’entreprise de la RAM s’est tenu jeudi 2 juillet afin de décliner les différentes mesures prises dans le cadre d’un plan de sortie de crise.

À l’époque la RAM envisagé la reprise du trafic avec seulement 38 appareils, laissant une vingtaine d’appareils immobilisés en attendant leur cession ou location. Parmi les avions cloués au sol, on retrouve quatre Dreamliners (Boeing 787), quatre Embraer et une dizaine de 737.