Rapport. La corruption et la fraude gangrènent de plus en plus le secteur de l'immobilier

à 11:06

Une étude réalisée par le ministère de l'Aménagement du territoire a révélé que la corruption et la fraude sur les prix portent gravement préjudice au secteur de l'immobilier. 

Selon le quotidien Al Massae du mercredi 15 mai, une étude réalisée par le ministère de l'Aménagement du Territoire national a révélé que la corruption et la fraude dans l'évaluation des prix sont légion dans le secteur de l'immobilier. La corruption dans le secteur prend plusieurs formes, ce qui rend le phénomène encore plus complexe et difficile à repérer et combattre.

 

Lire
aussi: Au Maroc, le long combat des victimes de spoliation immobilière

 

Selon Al Massae, plusieurs personnes interviewées lors de cette étude hésitent à dénoncer des tentatives de corruption craignant des représailles ou estiment que le dépôt d’une plainte ne changera rien à la situation. Près de 30% des interviewés pensent toutefois que la corruption pourrait être éradiquée à travers des campagnes de sensibilisation.

 

Lire
aussi: Corruption: le Maroc gagne huit places au classement annuel de
Transparency

 

L'étude explique la présence de la corruption et du trafic des prix dans le secteur de l'immobilier par le manque de contrôle. Certaines personnes profiteraient également de failles juridiques pour duper les acheteurs qui déposent rarement des plaintes. Le ministère a par ailleurs décidé de renforcer le contrôle et le suivi de ce secteur pour recenser toutes les défaillances et sévir les contrevenants.