Interview. Mehdi Benslim nous dit tout sur Buzzkito

1638
Crédits photo : H24.

Le groupe Buzzkito vient de concrétiser une alliance avec Afric Invest, l’un des principaux investisseurs en capital en Afrique. Un partenariat qui a pour objectif d’accompagner le développement de Buzzkito dans la région MENA.

Buzzkito a fait de la création de contenu digital informatif multiplateforme son cheval de guerre. Le groupe totalise 27 millions de visiteurs par mois, avec 5,4 millions de partages et plus de deux milliards de vues par an au sein de la région MENA.

Afric Invest est l’un des principaux investisseurs en capital en Afrique avec 1 milliard de dollars d’actifs sous gestion et une présence dans 25 pays sur le continent. Fondée en 1994, il est présent dans plusieurs secteurs, notamment la finance, l’agribusiness, la distribution, la santé et les nouvelles technologies

H24Info a rencontré Mehdi Benslim, fondateur et directeur général de Buzzkito Network, pour parler des ambitions du Groupe.

H24info: Qu’est-ce qui a motivé votre alliance avec Afric Invest ?

Mehdi Benslim: Afric Invest et Buzzkito se sont rapprochés afin de porter la créativité et l’entrepreneuriat marocain a un niveau régional. Buzzkito a un plan de développement très agressif et a trouvé en Afric Invest un partenaire institutionnel de renom. L’accompagnement d’Afric Invest se caractérise ainsi par une prise de participation dans le capital de Buzzkito et un accompagnement dans sa gouvernance. Ce soutien financier très important servira à financer le déploiement de Buzzkito dans le monde arabe.

Quelle est votre stratégie de développement, que ce soit au Maroc ou à l’étranger?

Buzzkito se positionne comme un «market maker» dans les domaines de la production et diffusion de contenus pour le compte de diverses marques. Nous souhaitons renforcer notre connaissance des cibles grâce à une approche alliant technologie et psychologie, améliorer notre acquisition de nouveaux clients grâce au rayonnement international de la marque Buzzkito. Nous voulons également attirer les meilleurs créatifs du Maroc et du monde arabe grâce à nos plateformes de créations et nos programmes de formation. Notre plan vise enfin à améliorer nos dispositifs de production et distribution de contenus à travers nos studios et audiences.

Comment s’est portée l’activité de Buzzkito en 2017?

L’activité se porte très bien, notamment grâce au marché de la vidéo. 2017 est une année spéciale, car nous avions comme objectif de valider notre installation à Dubaï en 2016. Les équipes de Buzzkito maitrisent maintenant les codes et spécificités des marchés du Golfe et l’arrivée d’Afric Invest nous donne les moyens de notre ambition.

Comment comptez-vous consolider votre présence sur le marché ?

Nous souhaitons faire de Buzzkito la première solution de communication pour les marques du monde arabe. Pour cela, nous devons investir sur la meilleure technologie qui existe: le cerveau humain. La priorité de Buzzkito est de devenir un «état d’esprit» qui permet à tous nos collaborateurs et partenaires de se dépasser et d’avoir un impact positif sur la société.

Que pensez-vous de la situation actuelle du partage de contenu vidéo ludique au Maroc?

Le potentiel de l’entertainment au Maroc est énorme et les marques ont une opportunité à saisir pour produire du contenu qui a un impact positif sur les populations. Pour moi, il n’y a pas de «BUSINESS» sans «HAPPINESS». Les marketeurs marocains doivent comprendre que leur rôle premier est de participer au bonheur du consommateur à travers des expériences et des contenus positifs.

Quels sont vos projets à venir ?

Continuer à faire comme dans le passé, garder l’envie d’entreprendre en sortant de sa zone de confort. Me connaissant, sûrement un nouveau marché dans les 2 prochaines années.