Réunion virtuelle du « G7 Finance » sous la présidence du Royaume-Uni

77

Les ministres des finances du G7 se retrouvent vendredi pour une réunion virtuelle sous présidence britannique, la première depuis l’élection de Joe Biden, avec au menu la reprise après le choc de la pandémie, le climat et une taxe sur les géants du numérique.

« Le Royaume-Uni prend la présidence du G7 à un moment crucial pour le monde et nous sommes déterminés à travailler avec nos alliés les plus proches pour sauver des vies et protéger les emplois », a déclaré un porte-parole du ministère britannique des Finances.

La réunion, qui débutera à la mi-journée et se fera en visio-conférence du fait de la pandémie, sera présidée par le Chancelier de l’Echiquier, Rishi Sunak, et le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Andrew Bailey.

Ce sera également la première réunion multilatérale à laquelle prendra part la nouvelle secrétaire au Trésor américaine, Janet Yellen, qui représentera l’administration Biden.

Cette rencontre fait office de prélude au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du G7 qui aura lieu du 11 au 13 juin dans les Cornouailles (sud-ouest de l’Angleterre).

Le Trésor britannique veut profiter de ce G7 Finance pour évoquer « le changement climatique et la perte de biodiversité » et faire en sorte d’avoir « une reprise solide et durable après le coronavirus ».

Les sujets climatiques sont en haut de l’agenda pour Londres qui assume à partir de février la présidence du Conseil de sécurité des Nations unies et accueillera en novembre la COP26 à Glasgow.

Les grands argentiers devraient également discuter des moyens de financer les campagnes de vaccinations contre le Covid-19.

Et une aide pouvant aller jusqu’à 500 milliards de dollars du FMI destinée à aider les pays pauvres à faire face aux conséquences de la pandémie sera également abordé, a-t-on appris jeudi de source française.

Enfin, le Royaume-Uni veut profiter de la réunion pour continuer à travailler sur la mise en place d’une taxe sur les géants du numérique, qui sont sortis grands gagnants de la pandémie.