Pénurie de puces électroniques: General Motors ferme temporairement trois usines

205
DR.

Le géant américain de l’automobile General Motors (GM), affecté comme l’ensemble du secteur par une pénurie de puces électroniques, a annoncé mercredi qu’il allait suspendre la production dans trois usines, aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique, la semaine prochaine.

Pour la même raison, l’entreprise va réduire de moitié l’activité dans son usine Bupyeong 2 en Corée du Sud, précise un communiqué.

Dans la mesure où la disponibilité des pièces concernées reste très aléatoire, le groupe prévoit de réévaluer la situation chaque semaine.

Les puces électroniques sont indispensables à l’industrie automobile mais aussi très prisées par nombre de secteurs depuis que la pandémie a accéléré l’essor du télétravail et des loisirs à la maison.

Avec le spectaculaire rebond de la production automobile ces derniers mois, les fabricants de semi-conducteurs, essentiellement situés en Asie, peinent à répondre à la demande mondiale.

Plusieurs grands constructeurs comme Volkswagen en Allemagne ou Ford aux Etats-Unis ont aussi dû réduire temporairement la production dans certaines usines.

General Motors affirme travailler « en étroite collaboration » avec ses fournisseurs pour amoindrir l’impact sur ses usines. Mais « la pénurie de semi-conducteurs va affecter la production de GM en 2021 », indique le groupe.

L’entreprise souhaite pour l’instant se concentrer sur la production des véhicules les plus demandés, les pick-up, les SUV et les Corvette. Mais elle espère bien « récupérer autant que possible la production perdue » à cause de la fermeture des usines concernées.

Contacté par l’AFP, un porte-parole de GM a souligné que les employés de ses usines au Canada et aux Etats-Unis recevraient environ 75% de leurs salaires pendant la fermeture, via des allocations chômage et des aides supplémentaires.