New York porte plainte contre Amazon pour manquement aux mesures sanitaires durant la pandémie

86

La procureure générale de New York, Letitia James, a annoncé avoir entamé une procédure judiciaire contre Amazon, en raison du « mépris flagrant des exigences en matière de santé et de sécurité » par le géant américain de la distribution en ligne durant la pandémie du Covid-19, mettant en danger la vie des travailleurs et du public.

La responsable a accusé Amazon de mener un suivi des contacts de mauvaise qualité et de nettoyage médiocre dans deux de ses installations de distribution à New York, où un employé de la société est décédé après avoir contracté le coronavirus.

L’installation de distribution de Staten Island où l’employé est décédé emploie environ 5.000 travailleurs, dont la plupart ont été jugés essentiels durant la pandémie, selon les médias locaux.

Le procès entamé par la procureure de New York intervient suite à une action en justice initiée par Amazon devant un tribunal fédéral de Brooklyn, pour empêcher Letitia James de porter plainte contre le géant de la distribution.

En effet, Amazon fait valoir que les lois fédérales sur le travail et la sécurité prévalent sur les lois de New York, ce qui signifie que la procureure n’aurait pas le pouvoir légal de poursuivre la société pour des violations de la sécurité au travail.

Selon la même source, Amazon a reçu des notifications écrites par au moins 250 employés de son installation de Staten Island, diagnostiqués ou testés positifs à la Covid-19, dont plus de 90 parmi eux ont pourtant travaillé au sein de l’installation dans les sept jours suivant leurs notifications.

La plainte soutient que dans plus de 80 de ces cas, « Amazon n’a fermé aucune partie » de l’installation de Staten Island, même après avoir reçu la notification des employés sur leurs tests positifs au coronavirus.

« Amazon a pris des raccourcis pour se conformer aux exigences spéciales qui compromettraient le plus son volume de ventes et ses taux de productivité, assurant ainsi des bénéfices démesurés à un taux de croissance sans précédent pour l’entreprise et ses actionnaires », a soutenu la procureure de New York dans sa plainte.

Le géant de la vente en ligne a fait dernièrement état d’une augmentation de 44% de ses ventes nettes, atteignant le record de 125,6 milliards de dollars au quatrième trimestre de l’année dernière.

Amazon a également annoncé un chiffre d’affaires net total de 386,1 milliards de dollars en 2020, en forte augmentation par rapport aux 280,5 milliards de dollars déclarés par la société en 2019.