H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelle.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    L’autorité britannique de la concurrence (CMA) a ouvert une enquête formelle contre les géants du numérique Google et Amazon afin de savoir s’ils ont enfreint les lois de protection des consommateurs en ne faisant pas assez la chasse aux faux commentaires sur leur site.

    Une enquête informelle de la CMA pendant plus d’un an l’a amenée à craindre que les deux groupes américains soient trop complaisants dans la chasse aux commentaires de produits « faux ou trompeurs ».

    « Les critiques de produits, fausses ou trompeuses, peuvent avoir un impact sur les notes d’une entreprise ou la façon dont elles apparaissent » dans les moteurs de recherche auprès des consommateurs, fait valoir la CMA.

    « Il est important que ces plateformes technologiques prennent leurs responsabilités et nous sommes prêts à prendre des mesures quand nous pensons qu’ils n’en font pas assez », avertit la CMA.

    Le gendarme britannique de la concurrence enquête déjà sur Google, craignant que des changements prévus dans son navigateur Chrome renforce sa domination dans la publicité en ligne.

    « Pour aider à gagner la confiance de consommateurs, nous dédions des ressources importantes pour empêcher des critiques fausses ou rémunérées d’apparaître dans notre magasin » en ligne, a assuré Amazon dans un communiqué.

    Le géant des achats en ligne dit collaborer avec la CMA dans ses recherches et dit observer qu’aucune allégation concrète d’infraction à la loi n’a été faite à l’encontre de ses activités.

    Google, contacté par l’AFP, n’avait pas répondu dans l’immédiat.

    Les géants américains de l’internet comme Facebook, Amazon ou Google font parallèlement l’objet d’une série d’enquêtes pour abus de position dominante, en particulier aux Etats-Unis et en Europe.

    Share.

    Comments are closed.