Les Américains les plus fortunés ne déclarent pas 21% de leurs revenus

124

Près de 21% des revenus des Américains les plus riches ne sont pas déclarés au fisc (IRS), selon une nouvelle étude dont les conclusions montrent que l’évasion fiscale aux Etats-Unis serait bien plus élevée qu’initialement estimé.

Les auteurs de cette étude estiment ainsi que des audits aléatoires des plus fortunées de l’Amérique peuvent détecter certains types d’évasion fiscale. Cependant, l’enquête constate que le fisc américain n’arrive pas à déceler des revenus cachés de manière sophistiquée, y compris dans les entreprises privées et les structures offshore.

La perception de tous les impôts sur le revenu impayés par les plus riches augmenterait les revenus du Trésor américain de 175 milliards de dollars par an, soutiennent les auteurs de l’étude, dont les conclusions sont publiées lundi par des médias US.

Alors que de nombreuses formes de revenus, y compris les salaires, sont automatiquement déclarées à l’IRS et facilement découvertes lors d’un audit de base, les bénéfices des entreprises privées et des partenariats d’investissement complexes sont plus difficiles à suivre, relève-t-on.

Les revenus cachés par les plus riches signifient que les inégalités de revenu et de richesse pourraient être plus biaisées que les chercheurs l’ont précédemment estimé, selon cette étude menée par deux chercheurs de l’IRS et trois professeurs de la London School of Economics, de l’Université Carnegie Mellon et de l’Université de Californie-Berkeley.

Ces derniers suggèrent que l’IRS devrait déployer des « outils supplémentaires » pour « lutter efficacement contre l’évasion fiscale » des plus fortunés, notamment en faisant appel à des dénonciateurs et des audits plus spécialisés.