Immobilier : une conférence sur la relance organisée par Injaz Solutions et CIH Bank

En partenariat avec la CIH Bank, Injaz Solutions, spécialiste du conseil et de la commercialisation immobilière, organisait une conférence virtuelle autour de la relance du secteur immobilier post Covid-19. Intitulé « l’immobilier après le Covid-19 » ce webinaire a connu un franc succès avec pas moins de 2000 participants. Retour sur les mesures envisagées pour appréhender la sortie de crise.

Un secteur mis à mal avant la crise du COVID-19

Le secteur de l’immobilier constitue à lui seul 14% du PIB marocain et 1 million d’emplois. Il représente ainsi un enjeu capital dans la bonne santé de notre économie nationale. Depuis quelques années, le marché de l’immobilier connaît un important ralentissement de son activité et le confinement lié à la crise du COVID-10 n’a fait qu’accentuer cette régression.

L’arrêt de la commercialisation et des recouvrements a des conséquences graves. Elles ont des répercussions directes sur la trésorerie, les salaires et le paiement d’impôts et taxes.

Le secteur doit donc faire face à plusieurs défis majeurs : maintenir l’activité chantier, respecter les engagements envers les sous-traitants, l’état et les partenaires bancaires, tenir le choc face au manque de trésorerie, et la reprise de l’activité commerciale.

Des mesures structurelles et conjoncturelles pour sauver le secteur

Au-delà de cet état des lieux, les différents participants au webinaire sont venus proposer une série de mesures à même d’assurer la relance de ce secteur vital, comme notamment :

  • La relance de la demande avec des incitations aux acquéreurs
  • Le développement du logement pour les classes moyenne
  • Le développement du locatif
  • La révision de la loi sur la taxe de la TNB afin d’exempter les promoteurs qui ne font pas de la spéculation
  • La révision du système de référentiel
  • La réduction des droits d’enregistrement, la baisse de la TVA
  • Le développement du logement destiné à la classe moyenne
  • Le développement du locatif
  • La normalisation et la sécurisation des transactions à travers l’application effective de la VEFA.

Enfin, les participants n’ont pas manqué de souligner les initiatives des pays voisins, comme la France, qui a instauré une mesure de soutien à travers l’achat de 40.000 logements et leurs mises en location.