H24Info est un produit du groupe

    GEOMEDIA est l’un des groupes-médias les plus importants au Maroc avec 3 titres majeurs (Print et Web):

    Crée en 2013, H24Info s’est imposé comme le support-média francophone de référence auprès de lecteurs en quête d’une information fiable et instantanée sur le canal digital. H24 Info enregistre plus de 30 Millions de visites annuelles.

    Numéro dépôt légal : ص 2018/22

    Le marché immobilier a été marqué en 2018 par un accroissement du nombre des transactions de 4,8% et une stagnation des prix globalement, selon le rapport annuel de Bank Al-Maghrib (BAM).

    Ainsi, les ventes ont augmenté de 3,3% pour les actifs résidentiels, de 8,7% pour les terrains et de 9,6% pour les biens à usage professionnel, tandis que les prix sont restés quasiment stables pour les trois catégories, précise ce rapport présenté, lundi à Tétouan, devant le roi Mohammed VI, par le Wali de Bank Al-Maghrib Abdellatif Jouahri.

    Par ville, les prix à Marrakech ont diminué de 5,3%, fait savoir la même source, indiquant que ce recul, le plus important depuis la mise en place de l’indice des prix en 2006, a concerné toutes les catégories d’actifs et a été de 2,5% pour le résidentiel, de 7,2% pour les terrains et de 1,4% pour les biens à usage professionnel.

     

    Lire aussi : Pour éviter la spéculation immobilière, Berlin rachète 670 appartements

     

    De même, le nombre de transactions a poursuivi sa tendance baissière entamée en 2015 dans la ville ocre, accusant un repli de 15,7%, résultat de régressions respectives de 19,9%, 0,9% et 37,6% pour les trois catégories d’actifs.

    Au niveau de Casablanca, les prix ont connu une nouvelle augmentation de 1,3% globalement, de 1,5% pour le résidentiel et de 0,9% pour le foncier, les biens à usage professionnel s’étant, en revanche, dépréciés de 1,2%.

    Les transactions ont, pour leur part, accusé un recul de 3,5% dans la capitale économique du royaume, reflétant principalement la baisse de 6,6% des ventes portant sur le résidentiel. A l’inverse, des accroissements respectifs de 8,6% et 16,7% ont été enregistrés pour les terrains et les biens à usage professionnel.

     

    Lire aussi : Bouygues Immobilier quitte le Maroc

     

    A Tanger, le marché a affiché une amélioration aussi bien des prix que des transactions. Les ventes du résidentiel ont progressé de 16,3% à des prix en hausse de 1,8%. Ces taux ont été respectivement de 51,4% et 2,6% pour le foncier, et de 29,7% et 5,7% pour les biens à usage professionnel.

    Concernant Rabat, les prix ont crû de 3,6% après avoir baissé de 1,1% en 2017, avec des appréciations de 3,8% pour le résidentiel, de 8,5% pour les terrains et de 1% pour les locaux à usage professionnel. Les ventes ont augmenté en parallèle de 26,1% pour le résidentiel et de 25,8% pour le foncier, celles portant sur les biens à usage professionnel ayant reculé de 4,8%.

    Share.

    Comments are closed.