HCP: la croissance du PIB devrait chuter vers 2%

La double conjoncture du coronavirus et de la sécheresse perturbe notablement les prévisions initiales de la croissance du PIB. 

Le Haut Commissariat au Plan (HCP) avait annoncé en janvier prévoir un taux de croissance de 3,5% à l’issue du premier trimestre 2020. La prochaine actualisation de cette prévision sera rendue publique en avril, mais le HCP a déjà averti que le pronostic sera revu à la baisse, rapporte ce jour L’Économiste.

« La croissance sera plus proche de 2%. C’est le niveau le moins bon des vingt dernières années », a énoncé Ahmed Lahlimi, haut-commissaire au plan qui recommande de profiter de cette crise pour lancer des réformes structurelles loin des calculs électoralistes.

« Nous devons avoir notre propre façon de gérer les affaires. Les politiques du FMI datent de 50 ans », a-t-il poursuivi.

 

Lire aussi : Coronavirus: le gouvernement crée un comité de veille économique

 

Le centre marocain de conjoncture (CMC) se veut encore plus pessimiste. « La croissance ne devrait pas dépasser 1,5% », a déclaré son DG Ahmed Laaboudi, alors que le CMC avait prévu un taux de 4,5% pour 2020, précise le quotidien économique.

D’autres instances comptent bientôt se réunir pour discuter de cette situation économique due à la grande sécheresse qui touche le Maroc pour la deuxième année consécutive, couplée à l’expansion mondiale du coronavirus.

Bank Al-Maghrib devrait donner une réunion de son conseil le mardi 17 mars pour livrer ses prévisions, informe L’Économiste. Le patronat et le gouvernement s’apprêtent également à réunir le comité de veille stratégique. D’autre part, la CGEM organise une réunion avec les fédérations et les antennes régionales ce jeudi 12 mars pour ficeler ses dossiers.