HCP: amélioration de 2,8% de l’épargne nationale en 2016

496
Crédit: DR

L’épargne nationale s’est située à 292,7 milliards de dirhams (MMDH) en 2016, en amélioration de 2,8%, selon le Haut-commissariat au plan (HCP).

Sa répartition par secteur institutionnel montre que les sociétés financières et non financières y contribuent pour 53,6%, suivies par les ménages et institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) pour 30,2% et les administrations publiques pour 16,2%, précise le HCP dans une note d’information relative aux comptes nationaux des secteurs institutionnels de l’année 2016.

La formation brute de capital fixe (FBCF) est de 306,9 MMDH en 2016, en augmentation de 9,5% par rapport à 2015, fait savoir la même source, notant que les sociétés (financières et non financières) demeurent le premier investisseur au Maroc, avec une contribution en hausse passant de 55,2% de la FBCF en 2015 à 57% l’année dernière.

Les contributions sont, toutefois, en baisse de 26,9% à 25,9% pour les ménages et de 17,6% à 16,8% pour les administrations publiques, relève la note. Globalement, le besoin de financement de la nation a été de 43,2 MMDH en 2016 et a représenté 4,2% du PIB au lieu de 2% une année auparavant, indique le HCP qui explique cette situation principalement par la forte augmentation de 17,8 MMDH du besoin de financement des sociétés non financières pour atteindre 54,1 MMDH en 2016.

Quant au besoin de financement des Administrations publiques, il s’est atténué de 5,6 MMDH pour représenter 9,4 MMDH, tandis que la capacité de financement des ménages a connu une baisse de 10,4 MMDH et celle des sociétés financières de 976 millions de dirhams, pour se situer respectivement à 5,5 MMDH et 14,7 MMDH en 2016.