Gabon: une entreprise marocaine à la rescousse de Libreville noyée sous les ordures

à 13:30
c.DR

Depuis quelques jours, la capitale gabonaise, Libreville, croule sous les ordures après l’interruption des activités de la société Averda, chargée de collecter les ordures ménagères de la capitale.

La société marocaine Averda, a cessé ses activités suite à un défaut de paiement qui s'élève à 16 milliards de franc CFA et leur demande d’octroi d’un terrain pour y entreposer les ordures collectées.

La mairesse de Libreville, Rose Christiane Ossouka Raponda a indiqué à L’Union, que la ville est en pourparlers avec une société marocaine pour trouver un accord sur le ramassage et le traitement des ordures ménagères. Cet accord, qui sera conclu à Rabat dans les prochains jours, portera sur la signature de la convention avec la société marocaine dont on ne connaît pas le nom pour construire une usine de recyclage d’ordure.

« Ailleurs, il n’existe plus des décharges à ciel ouvert. On va signer à Rabat avec une société marocaine qui mènera une étude pour le faire parce qu’il s’agit justement d’un secteur très stratégique, difficile et sensible. Il faut ensuite réhabiliter la décharge et trouver un espace», confie le maire.

Mais en attendant que cet accord voie le jour, «nous trouverons un espace sur lequel Averda pourra déporter les ordures et que l’étude puisse être menée par notre partenaire marocain », ajoute-t-elle.

La présence massive de détritus dans les rues de Libreville expose la pollution à de graves risques sanitaires, comme la fièvre typhoïde ou encore le paludisme.