Fuite des capitaux: le Maroc a perdu plus de 37 milliards de dirhams entre 2006 et 2015

Un rapport d’une ONG qui milite pour la transparence des économies mondiales révèle que le Maroc a perdu plus de 37 milliards de dirhams durant la période allant de 2006 à 2015.

La fuite des capitaux nuit à n’importe quelle économie. Le quotidien arabophone Al Massae dans sa livraison du mercredi 27 février rapporte que plus de 37 milliards de dirhams ont échappé au fisc marocain durant la décennie allant de 2006 à 2015. D’après la même source, ces chiffres sont tirés des résultats d’un récent rapport d’une étude sur la transparence des économies mondiales et la fuite des capitaux.

Selon Al Massae, la Suisse reste la destination préférée des évadés fiscaux marocains mais certains organismes essayent de faire pression pour les banques suisses restituent l’argent de certains pays africains. Selon ce rapport, le Maroc a perdu 3,9 milliards de dollars entre 2006 et 2015 alors qu’entre 2004 et 2013, ce chiffre était de 41 milliards de dollars.

Le quotidien ajoute aussi que le Maroc a été classé 34e dans le classement des pays par fuites des capitaux qui englobe 149 pays. Selon le rapport, les surfacturations restent la principale technique utilisée par les évadés fiscaux. Le but est de payer moins de frais de douanes afin de pouvoir blanchir l’argent gagné lors des transactions dans des investissements ou dans le lancement des commerces, conclut le quotidien.