Le FMI satisfait des réformes macroéconomiques "saines" du Maroc

Le conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a salué, jeudi à Washington, les politiques et réformes macroéconomiques "saines" mises en place par le Maroc.

"Le conseil d’administration salue les autorités (marocaines) pour leurs politiques et réformes macroéconomiques saines qui ont permis de réduire les vulnérabilités intérieures et extérieures, de consolider le cadre de la politique fiscale et financière et d’augmenter la diversification économique", a indiqué un communiqué du FMI qui vient d’achever les consultations de 2017 au titre de l’article VI, avec le Royaume.

L’institution monétaire a fait, en outre, observer que la croissance économique a repris de la vigueur en 2017 et devrait atteindre 4,4 pc, principalement grâce à un rebond significatif de l'activité agricole, tandis que l'activité non agricole reste modérée, ajoutant que les perspectives à moyen terme sont favorables, avec une croissance attendue de 4,5 pc en 2021.

Le FMI s’est félicitée de la reprise, par les autorités marocaines, du processus d'assainissement budgétaire pour assurer la viabilité de la dette, ainsi que de ses efforts visant à limiter les dépenses consacrées aux salaires et aux subventions et à créer un cadre budgétaire pour les dépenses prioritaires à moyen terme.

L’institution de Bretton Woods s’est dite favorable à "une mise en œuvre prudente de la décentralisation fiscale, à une réforme complète de la fonction publique, au renforcement de la supervision des entreprises publiques, et aux mesures visant à mieux cibler les dépenses sociales pour protéger les couches vulnérables de la population".

L’organisation basée à Washington a noté que le taux d’inflation resterait modéré au moment où la politique monétaire accommodante permettait de poursuivre le recouvrement des créances, saluant l'intention des autorités marocaines de passer à un régime de taux de change plus flexible et à un nouveau cadre de politique monétaire, ce qui permettra "l'économie d'absorber les chocs externes et de rester compétitive".

Le conseil d’administration du FMI a, de même, mis en avant les efforts soutenus des autorités marocaines pour améliorer le climat des affaires, renforcer la bonne gouvernance, et accroitre participation des femmes dans la vie économique, conclut le communiqué.