Explorations gazières dans l'Oriental: Sound Energy s'attend à des résultats «révolutionnaires»

Image d'illustration. Crédit: DR

La compagnie pétrogazière britannique annonce le lancement du forage de trois puits dans l’Oriental, et s’attend à des résultats «révolutionnaires» sur le puits TE-5.
Dans un communiqué daté du jeudi 8 février, Sound Energy confirme ses plans d’exploration pour l’année 2018. La compagnie pétrogazière britannique envisage en effet de démarrer le forage de trois puits dans l’est du Maroc. Il s’agit respectivement de TE-9 en juillet, TE-10 en septembre et TE-11 en novembre. Les travaux sur chacun des puits dureront environ 60 jours.
Sound Energy rappelle également que des études récemment achevées ont confirmé que la présence de 650 milliards de pieds cube de «gaz en place d’origine» dans le puits TE-5 Horst et des ressources éventuelles de 377 milliards de pieds cube. Une dernière certification du puits TE-5 a été confiée à une société indépendante française. Si cette nouvelle étude, menée sous la responsabilité de l’Onhym pour une durée de 3 mois, confirme les conclusions de la précédente, Sound Energy pourra lancer la commercialisation du gaz avant d’attaquer l’exploitation de ses autres puits.
La compagnie pétrogazière est très optimiste. «Ce communiqué confirme que Sound Energy est près du but, mais ce n’est qu’au terme de la certification lancée par l’ONHYM que nous connaîtrons vraiment le volume de réserves récupérables et pourrons nous projeter le cas échéant sur un agenda pour l’exploiter commercialement», confirme une source de Sound Energy à nos confrères de Medias 24.
Si elle préfère attendre la fin de la nouvelle certification, la même source révèle qu’en général, les résultats de la deuxième certification confirment ceux de la première. Le Maroc pourrait donc bientôt confirmer une découverte majeure. Néanmoins, cette nouvelle étude est cruciale, car en plus de confirmer le volume des réserves exploitables, «elle permet surtout d’obtenir des crédits bancaires ou des fonds d’investissement pour développer la dernière phase commerciale qui requiert de gros investissements».
Avec ses partenaires, Sound Energy contrôle des parts sur une superficie totale de 20.548 km2 dans l’est du Maroc. Depuis le début des forages en 2016 dans la région, l’on a découvert le potentiel économique du gaz dans les réservoirs TAGI, notamment sur Tendrara.