Vidéo. Attijariwafa bank: trois projets primés lors de la finale SmartUp

336
Crédits photo : H24.

Casablanca a accueilli la finale du programme «SmartUp», fruit d’une collaboration entre Attijariwafa bank et ScreenDy. Ce programme qui s’est déroulé sur 4 étapes a ainsi récompensé 3 projets sur les 8 finalistes.

Organisé simultanément dans cinq pays où Attijariwafa bank est présente à travers ses filiales, notamment au Maroc, en Tunisie, en France, en Côte d’Ivoire et au Sénégal, le programme SmartUp a consacré deux projets avec en prime, un prix spécial «coup de cœur».

Le programme qui a été lancé en mai 2017 s’est déroulé sur quatre étapes afin d’encourager l’entrepreneuriat des jeunes porteurs de projets au sein des pays où la banque est présente.

La première étape a porté sur un atelier de sensibilisation, la deuxième sur l’organisation d’un Hackaton, la troisième sur un accompagnement complet des projets et la quatrième fut celle de la Demo Day où les participants ont pu présenter et défendre leurs idées.

H24info était présent à l’occasion de la finale où nous avons pu nous entretenir avec Omar Amrani, chargé de l’innovation chez ScreenDy, ainsi que Hicham Seffa, directeur général d’Attijariwafa Bank en Tunisie.

H24info : Que pouvez-vous nous dire sur les projets qui ont pris part à cet événement ?

Omar Amrani : tous les projets qui ont pris part à l’aventure SmartUp ont pu bénéficier d’un accompagnement qui leur a permis d’évoluer du stade de prototypes à celui de solutions que l’on peut déployer chez Attijariwafa Bank. Le choix des projets gagnants a été difficile, car l’ensemble des idées présentées était intéressant.

Comptez-vous reproduire cette initiative, voir la porter à d’autres pays ?

En effet, c’est notre ambition de porter ce programme à d’autres pays dans le futur. Actuellement, nous nous concentrons à respecter tous les engagements qui ont été pris par nos partenaires dans le cadre du programme SmartUp, afin de faire aboutir ces projets, notamment en faisant en sorte que ces solutions soient déployées sur le terrain. D’ailleurs, ScreenDy s’apprête à lancer, le 27 septembre prochain, un nouvel espace réservé aux entrepreneurs pour les accompagner dans la concrétisation de leurs projets.

Comment s’est portée l’activité d’Attijariwafa Bank en Tunisie en 2017 ?

Nous sommes la première filiale a avoir été acquises à l’international par Attijariwafa Bank, cela est pour nous un témoignage de notre sérieux et des efforts que nous déployons, que ce soit pour la gestion des risques, solidité des process, dans la finance, en ressources humaines…

Nous sommes actuellement à notre 12e année d’exercice, et je peux vous dire que nos chiffres se portent très bien et on ambitionne de maintenir ce rythme jusqu’à l’horizon 2020.

Comptez-vous lancer des offres de finance participative en Tunisie ?

À vrai dire, la fenêtre de la finance participative existe bel et bien. Nous sommes actuellement à un stade stratégique de décision pour ce qui est du lancement d’une offre participative sur le marché tunisien, afin de déterminer si nous allons procéder par la mise en place d’une filiale participative, ou en reprenant le modèle présent au Maroc.