Patrick Larrivé (Asafo & Co.): l’accord avec Lawtons Africa va renforcer notre présence sur le continent

Asafo & Co. et Lawtons Africa, deux cabinets juridiques prestigieux, ont annoncé un accord historique en vue d’unir leurs forces. En unissant leurs forces, Asafo & Co. et Lawtons Africa remodèlent le paysage juridique africain en créant une offre de services juridiques unique de classe mondiale, à l’échelle panafricaine.

Cette opération va permettre à Asafo & Co. de devenir l’un des leaders sur le marché sud-africain et de renforcer sa position de premier cabinet international dédié exclusivement au continent africain déjà présent à Casablanca, Abidjan, Nairobi, Mombasa et Johannesburg ainsi qu’à Paris..

L’opération permettra enfin aux deux équipes d’accroître leur influence sur le marché juridique en Afrique, notamment en matière bancaire et financière, de gouvernance, de conformité et de réglementation, domaines dans lesquels leur expertise est fréquemment recherchée par les leaders des secteurs public et privé.

Ce rapprochement va permettre enfin de renforcer le développement des relations d’affaires du nord au sud et du sud au nord du continent.

Interview avec Patrick Larrivé, associé chez Asafo & Co.

 

Asafo & Co. vient de réaliser un rapprochement avec le cabinet d’avocats sud-africain Asafo & Co. Que va vous apporter concrètement cette opération ?

Patrick Larrivé : Ce rapprochement établit une présence majeure pour ASAFO & Co. qui passe de 2 à 72 avocats et professionnels du droit à Johannesburg et devient ainsi l’un des leaders en Afrique du Sud

Il renforce notre présence sur le terrain en Afrique et notre couverture pan-africaine ; nous avons désormais 180 professionnels répartis dans 6 bureaux couvrant ainsi l’Afrique du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest et offrant des services de premier rang dans les systèmes de tradition civiliste et de common law

A noter que nous sommes le seul cabinet à combiner une telle présence sur le continent avec une connaissance unique du terrain et une expertise internationale reconnue, permettant ainsi de proposer à nos clients des solutions à forte valeur ajoutée.

Pour Lawtons Africa, c’est la première fois qu’un cabinet sud-africain a une couverture pan-africaine de ce niveau ; d’autres sont présents en Afrique de l’Est (essentiellement au Kenya), mais aucun autre cabinet sud-africain a des bureaux en Afrique de l’Ouest et en Afrique du Nord.

Enfin, ce positionnement unique à travers les grandes régions du continent va nous permettre de renforcer le développement des relations d’affaires du nord au sud et du sud au nord du continent.

 

Vous couvrez plusieurs secteurs, quel est celui qui prédomine au niveau des vos affaires ?

Nous opérons dans une multitude de secteurs qui sont clés au développement du continent, et tout particulièrement l’énergie (conventionnelle et renouvelable), les infrastructures, les ressources naturelles (mining, oil & gas), les télécommunications, les opérations de M&A et de private equity et les services bancaires et financiers.

 

Vous renforcez votre présence en Afrique. Le continent noir reste prometteur pour un cabinet comme le vôtre ?

ASAFO & Co. est le seul cabinet dédié exclusivement au continent africain et a été fondé dans l’objectif de contribuer au succès de la transformation de l’Afrique ; nous avons mis en place les compétences clés qui pourront accélérer le développement des économies en Afrique. Nous sommes donc totalement convaincus par le devenir du continent et son développement.

 

Malgré le confinement, on peut dire que les affaires continuent…

Comme tous les acteurs de l’économie, nous avons constaté un ralentissement sur certains segments, mais globalement, nos affaires continuent, la preuve : nous avons réussi ce rapprochement qui presque double nos effectifs en période de crise du Covid- 19 !

 

Les entreprises marocaines sont parties depuis quelques années à la conquête du continent. Quelles sont celles que vous accompagnez ?

Nous accompagnons de nombreux groupes marocains sur l’ensemble du continent tant en Afrique francophone qu’anglophone dans différents secteurs d’activités, notamment nous avons conseillé récemment Wafa Assurances dans le cadre de son acquisition de deux compagnies d’assurances au Cameroun.

 

L’Afrique du sud est souvent décrite comme une puissance régionale aux pieds d’argile. Comment jugez-vous le climat d’affaires dans ce pays ?

L’Afrique du Sud demeure la première puissance économique et financière du continent et donc, à l’instar d’autres pays du continent comme notamment le Maroc ou le Nigéria, est une place qui ne peut être ignorée quand on intervient sur le continent. C’est l’une des raisons pour laquelle nous avons souhaité renforcer notre présence en Afrique du Sud comme d’ailleurs du fait de notre tropisme 100% africain, nous avons vocation à le faire sur tous les marchés phares du continent.

 

Quels conseils donneriez-vous aux hommes d’affaires marocains qui veulent investir dans ce pays ?

Comme pour tout investissement en dehors de son marché national, il est important de bien appréhender les spécificités locales d’un point de vue économique, juridique, culturel… et d’identifier les bons partenaires et conseillers disposant de cet ancrage local et donc, à même d’éclairer l’investisseur sur le monde des affaires en Afrique du Sud et ses bonnes pratiques.