Londres : le trafic de British Airways continue d’être perturbé lundi

4162

Une panne informatique a provoqué, samedi, l’annulation de tous les vols de la compagnie aérienne depuis la capitale britannique. La situation est toujours compliquée lundi.

Les vols de British Airways au départ de l’aéroport londonien de Heathrow continuaient d’être perturbés lundi matin, après une panne informatique qui a provoqué de très fortes perturbations samedi, a annoncé l’aéroport.

Dimanche, des milliers de passagers ont été bloqués dans les aéroports londoniens et des dizaines de vols de British Airways ont été annulés, au deuxième jour de perturbations dues à un incident informatique qui a semé le chaos à Heathrow et Gatwick. Une quarantaine de vols au départ d’Heathrow ont été annulés dimanche matin, soit un quart du trafic de la compagnie dans cet aéroport. À Gatwick, des retards d’environ 30 minutes ont été constatés. Des milliers de passagers étaient encore bloqués dans le principal aéroport londonien, premier hub de la compagnie, et de longues files d’attente se formaient devant les guichets de British Airways.

Des images de la BBC montraient dimanche, comme la veille, des passagers assis sur leurs bagages à Heathrow dans l’attente de connaître le sort de leur vol. «Les opérations se poursuivent pour restaurer tout notre système informatique, mais nous prévoyons de nouvelles perturbations», a annoncé dimanche British Airways (BA) dans un communiqué. Elle a simplement indiqué espérer un retour «proche de la normale» à Gatwick, et pouvoir assurer une «majorité» des vols à Heathrow.

Face à l’affluence et au mécontentement, la compagnie a demandé à ses usagers de «ne pas se rendre» dans les aéroports dimanche, sauf s’ils ont effectué «une nouvelle réservation pour un autre vol». D’autres retards et annulations ont également été constatés pour les vols British Airways en dehors du Royaume-Uni, les appareils et les équipages n’étant pas positionnés aux endroits prévus dans son réseau mondial.

«C’est le chaos»

Samedi, le directeur général Alex Cruz avait indiqué qu’une panne d’alimentation électrique était à l’origine de l’incident informatique, qui n’est pas lié à «une quelconque cyberattaque». Cette panne, survenue en plein week-end prolongé, pourrait coûter cher à la compagnie. Elle a annoncé qu’elle traitait les demandes de remboursement de ses clients qui n’ont pu voyager, et qu’une «politique de remboursement plus souple» avait été mise en place. Dans les aéroports londoniens, des dizaines de voyageurs désoeuvrés ont exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux.

«C’est le chaos au terminal 5 d’Heathrow. Mon vol est retardé depuis hier, et je n’ai aucune information ou aide de la part de BA», a écrit une passagère sur Twitter. «Ça nous aiderait de savoir si notre vol est annulé. En guise d’information, tout ce qu’on a eu jusqu’ici, c’est un policier qui nous a refoulés», a tweeté Tom Joyce, en interpellant la compagnie. D’autres usagers ayant pu obtenir une place sur un vol se sont retournés contre British Airways après avoir constaté des problèmes d’acheminement des bagages.

«Vous remboursez les bagages perdus? Je dois encore voyager cette semaine, et mon sac est toujours à Londres, je n’ai aucune information sur sa date d’acheminement», demande ainsi Stephen Lepitak sur Twitter. La compagnie avait déjà subi d’autres pannes informatiques en 2016, causant des retards importants aux mois de juillet et septembre.