Khalid Benzakour (ISGA): "La formation de qualité et l’épanouissement de nos élèves sont notre priorité"

à 12:28

Installée à Rabat, Casablanca, Marrakech, Fès et El-Jadida, l'ISGA compte parmi les écoles privées pionnières au Maroc. Pédagogie, formations proposées, e-learning et formation à distance... Les explications du directeur général, Khalid Benzakour.

L’ISGA a été fondée en 1981, qu’est-ce qui distingue cette École supérieure aujourd’hui des autres écoles ?

Khalid Benzakour: L’ISGA fait partie des premières écoles d’enseignement supérieur privé créées au Maroc. Nous sommes une école multi-sites installée à Rabat, Casablanca, Marrakech, Fès et El-Jadida. Chaque campus est autonome en équipement et en ressources humaines. Pour le reste, nous avons les mêmes programmes, filières et organisation. Nous avons choisi ce modèle pédagogique pour être proche de nos étudiants dans le sens propre et figuré. Nous avons des campus à taille humaine dans les grandes et moyennes villes du Maroc. Nous nous distinguons par notre suivi rapproché de nos élèves. Contrairement à l’enseignement de masse, depuis la première année, nos élèves sont connus et suivis, un à un, par le staff pédagogique du campus.

Des cours de soutien sont organisés systématiquement pour ceux qui en ont besoin. Des réunions de suivi hebdomadaires sont organisées entre le directeur pédagogique et les professeurs permanents chargés du suivi. Les parents sont régulièrement informés ou mis à contribution dans des cas extrêmes. La formation de qualité et l’épanouissement de nos élèves sont notre priorité. Le taux de réussite chez nous avoisine les 100%. Notre objectif ne se limite pas à la réussite aux examens mais les doter aussi de savoir pour affronter dans les meilleures conditions la vie active. Nous portons et nous assumons notre slogan: le chemin de la réussite depuis 1981.

Comment réussissez-vous à combiner deux cursus différents dans le même établissement ? (Ingénierie et «les affaires»)
Entre ces deux filières il n y a pas de passerelle par contre au sein de chacune d’elle il y a plusieurs spécialités. Les futurs ingénieurs et futurs managers seront amenés à collaborer et vivre ensemble au sein de l’entreprise. Un bon ingénieur intègre nécessairement des études managériales dans sa formation et sera amené à les utiliser. De même un manager aujourd’hui travaille de plus en plus dans un environnement dématérialisé en utilisant les TIC. Combiner les deux filières dans le même campus est une richesse pour les deux. Ils participent souvent aux mêmes séminaires, conférences et débat. Qu’il s’agisse de thèmes environnementaux, sociaux ou économiques, etc. ce sont des occasions de confronter leurs points de vus et de grandir mutuellement.

Vous misez beaucoup sur l’e-learning. Comment est venue l’idée d’opter pour ces formations à distance ?
Ce n’est pas une idée nouvelle, c’est tout simplement l’air du temps moderne. La formation à distance existait déjà avec la poste. Les technologies de transmission disponibles au Maroc, de nos jours, permettent la formation à distance électronique ou E-learning. Les offres des opérateurs télécoms en débit et en coût ne sont plus un frein bien au contraire. A l’ISGA, nous avons énormément investi en matériel et en formation de formateurs et avons créé notre propre plateforme E-Learning.

Quel sont les avantages de cette méthode?
Le principal avantage du E-learning est l’interactivité et l’attractivité du contenu. Les cours sont organisés pour capter et motiver les apprenants. L’autre avantage, et non des moindres, est la flexibilité et l’adaptabilité selon les disponibilités de l’apprenant. Le E-learning est aussi un levier très important pour le développement de l’entreprise. La formation continue pour les employés est facilitée et mieux adaptée.

Quelles sont les formations proposées par ce biais?
Toutes les formations peuvent être déclinées en E-learning. A l’ISGA, nous assurons des formations en Blended-Learning, c’est-à-dire des formations qui mixent une partie de la formation en E-learning et l’autre partie en présentielle. Pour ce faire, nous privilégions les modules assurés par nos professeurs permanents.

Dans un premier temps il y a un à deux cours par semestre et par niveau proposés en E-Learning aux étudiants et nous comptons aller jusqu’à 25% du cursus à proposer en E-Learning. Bien évidemment, notre projet est beaucoup plus ambitieux puisque nous avons l’intention de proposer, dans un avenir pas très lointain, des cursus entièrement en E-Learning avec diplômes à la clé, pour peu que notre ministère de tutelle nous suive dans cette direction.

 

Quels résultats ont été remarqués sur le rendement de vos étudiants ?
Les premiers résultats sont assez satisfaisants déjà pour les raisons liés aux avantages du E-Learning évoqués plus hauts, mais il faudra attendre, un peu plus, pour savoir mieux comment s’organiser et organiser le travail de l’étudiant afin qu’il tire le maximum de profit de cette nouvelle façon d’enseigner.

Les étudiants sont suivis de très près dans nos cours en E-learning. Un cours classique est décomposé en plusieurs parties. Chacune d’elles doit être maitrisée avant de passer à l’autre. L’étudiant travaille à son rythme et du lieu de son choix. Le tuteur est informé du temps passé sur le cours et des résultats obtenus de chaque participant. Le rendement dans ce cas ne peut être que meilleur.