Interview. Marouane Cherif nous parle des ambitions de Nokia au Maroc

290

La marque mythique de la téléphonie mobile est en train de renaitre de ses cendres partout dans le monde. Nokia réinvestit petit à petit le marché des smartphones avec de nouveaux terminaux équipés d’Android.

A l’occasion de la présentation officielle au Maroc de la nouvelle gamme de smartphones ainsi que de la version revisitée du feature phone emblématique Nokia 3310 (2017), Marouane Cherif, directeur général Afrique du Nord chez HMD Global, se confie à H24info.

H24info : comment comptez-vous reconquérir le marché marocain avec vos produits, surtout que la concurrence y est très présente ?

Marouane Cherif : nous comptons sur la fidélité de nos clients à la marque. Au Maroc comme en chine, le constat est le même, il y’a un engouement assez extraordinaire sur les produits. Je peux même dire que nous sommes victimes de notre succès du fait que nous avons du mal à nous rattraper par rapport à la forte demande. Cela est dû au fait que les cycles de production de nos unités sont assez longs et que l’on ne s’attendait pas à ce que la demande soit aussi importante. Cela dit, notre mission reste de démocratiser l’accès à la technologie en offrant des produits qui allient qualité et prix.

Comment comptez-vous consolider votre présence auprès des clients marocains ?

Présenter une marque ne suffit pas. Le client marocain est un individu qui est très alerte, ce qui veut dire que nous devons lui présenter des produits qui répondent à ses exigences et attentes. Il ne faut pas se limiter à se dire qu’il faut lui présenter des terminaux avec de bonnes caractéristiques ou compter seulement sur la notoriété de la marque. Notre stratégie se joue sur le long terme afin de fidéliser le maximum de clients possibles à nos produits, et c’est un combat que nous menons de façon quotidienne.

Quel segment comptez-vous investir au Maroc ?

Notre mission est de répondre aux attentes des consommateurs, quel que soit le niveau de gamme ou de prix. Au Maroc, nous disposions déjà d’une présence sur la gamme des feature phones qu’on vient d’étoffer avec la nouvelle version du 3310 et nous allons continuer à investir dans ce segment.

Pour ce qui est des smartphones, nous avons décidé de commencer dans un premier lieu avec les Nokia 3, 5 et 6. Toutefois, nous comptons lancer prochainement de nouveaux smartphones avec des spécificités pour le bas, le moyen et le haut de gamme.

Comptez-vous lancer d’autres produits, notamment des tablettes ou des objets connectés ?

HMD Global a signé un contrat de partenariat exclusif avec la marque Nokia sur dix ans pour la mise sur le marché, la commercialisation et le marketing des téléphones et des tablettes. Aujourd’hui, en tant que HMD, nous sommes concentrés sur les smartphones, mais nous serons amenés dans le futur à développer ce partenariat sur une autre gamme de produits.

Nous avons par ailleurs pu tester les trois nouveaux smartphones, à savoir le Nokia 3, 5 et 6 ainsi que la nouvelle version du Nokia 3310.

Le Nokia 3310 (2017). Crédits photo : Abdellah Ouardirhi.

Le nouveau 3310 est un feature phone léger qui reprend le design de la version sortie dans les années 2000. Cette nouvelle version dispose d’un écran de 2,4 pouces en couleurs et tourne sous Nokia Series 30+, qui est d’ailleurs présent sur d’autres feature phones de la marque. L’une des nouveautés est la présence d’une caméra de 2 mégapixels à l’arrière du téléphone, mais de pas de flash. Il est doté d’une petite capacité de stockage interne de 16 Mo extensible jusqu’à 32 GB via microSD. Comme l’original, il offre une autonomie énorme puisqu’elle peut aller jusqu’à un mois en veille. Pour ce qui est de sa résistance, nous pouvons dire qu’il n’a rien à envier à la version des années 2000 puisque nous l’avons vu tomber du haut d’une table sans dommage apparent.

Le Nokia 3310 (2017) est surtout destiné aux fans de la marque et aux curieux. Il est disponible au prix de 600 dirhams.

De gauche à droite, les Nokia 3, 5 et 6. Crédits photo : Abdellah Ouardirhi.

La nouvelle gamme de smartphones se classe dans le moyen de gamme et tourne sous une version native d’Android 7.0 (Nougat). Cela veut dire que contrairement à d’autres smartphones chez la concurrence, le processeur n’a pas à tourner une surcouche de l’OS causant un ralentissement des performances ainsi qu’une augmentation de la chaleur du terminal.

Le Nokia 3 dispose d’un écran de 5 pouces offrant une résolution de 720*1280 pixels. Il embarque un processeur Quad-CoreARM Cortex-A53MediaTek MT6737 de 1.3 GHz qui permet d’avoir des performances assez fluides. Il dispose de 16 GB de stockage extensible à 256 GB via carte microSD, microSDHC oumicroSDXC et de 2 Go de RAM. La caméra principale est une 8 MP, même résolution pour la caméra secondaire. Pour ce qui est de l’autonomie, il est doté d’une batterie de 2650 mAh.

Le Nokia 5 dispose d’un écran de 5,2 pouces offrant une résolution de 720*1280 pixels. Il embarque un processeur Octa-Core ARM Cortex-A53Snapdragon 430 de 1.4 GHz qui permet de faire tourner des applications assez gourmandes en performances. Il dispose de 16 GB de stockage extensible à 256 GB via carte microSD, microSDHC ou microSDXC et de 2 Go de RAM. La caméra principale est une 13 MP, alors que la caméra seconde est une 8 MP. Concernant son autonomie, il est doté d’une batterie de 3000 mAh.

Le Nokia 6 dispose d’un écran de 5,5 pouces offrant une résolution de 1080*1920 pixels. Il embarque un processeur Octa-Core ARM Cortex-A53Snapdragon 430 de 1.4 GHz qui permet de faire tourner des applications assez gourmandes en performances. Il dispose de 32 GB de stockage extensible à 256 GB via carte microSD, microSDHC ou microSDXC et de 3 Go de RAM. La caméra principale est une 16 MP, alors que la caméra seconde est une 8 MP. Concernant son autonomie, il est doté d’une batterie de 3000 mAh.

Les trois smartphones offrent la possibilité d’accueillir deux cartes SIM simultanément. Les Nokia 3 et 5 sont déjà disponibles aux prix de 1590 et 2100 dirhams, alors que le Nokia 6 sera disponible au courant du mois de juillet et sera proposé au prix de 2600 dirhams.

Le retour des téléphones Nokia dans le monde est orchestré par « HMD Global », société finlandaise composée d’anciens de chez Nokia, Microsoft et HTC. La compagnie a racheté les droits d’utilisation de la marque Nokia sur les smartphones et les tablettes en 2016. HMD profite de plusieurs partenariats, notamment avec Google puisque les nouveaux smartphones embarquent une version native d’Android, le fabricant d’optiques allemand, Zeiss ainsi que Foxconn qui s’occupe de l’assemblage et de la recherche et développement des terminaux.