BCP: le résultat net part en progression de 8% à fin mars 2017

81
©DR

Au terme du premier trimestre 2017, la Banque Centrale Populaire a réalisé un résultat net part du Groupe (RNPG) en progression de 8,1% à 626,5 millions de dirhams (MDH).

Dans des proportions similaires, le résultat net social s’accroît de 8% à 485,4 MDH, relèvent les analystes de BMCE Capital Bourse à l’occasion de la publication des résultats trimestriels de la Banque cotée en bourse, notant une stabilisation du produit net bancaire (PNB) consolidé de BCP à 3,7 milliards de dirhams (MMDH).

Cette évolution intègre une reprise de la croissance de la marge d’intérêt de 2,5% à 2,5 MMDH dans un contexte de taux baissiers, de 10,9% de la marge sur commissions à 593,9 MDH et un recul de 27,8% du résultat des activités de marché à 387,6 MDH, suite à la non récurrence des revenus exceptionnels enregistrés en 2016 au niveau de ce poste.

Suivant la même tendance, le PNB social ressort en quasi-stagnation (+0,3%) à 1,2 MMDH, ajoutent les analystes financiers, qui soulignent un alourdissement de 3,1% des charges générales d’exploitation à 2 MMDH, fixant le coefficient d’exploitation à 55,3% (+1,6 points).

Pour sa part, le résultat brut d’exploitation (RBE) ressort en baisse de 3,4% à 1,6 MMDH par rapport au 1er trimestre 2016, tandis que le coût du risque s’améliore de 9,2% à 662,3 MDH. Le taux de couverture des risques, lui, se renforce à plus de 77% (contre 76% à fin 2016). Les réalisations trimestrielles du Groupe BCP laissent également apparaitre une quasi-stagnation (+0,5%) des crédits à la clientèle consolidés à 215 MMDH, dont 42,2% émanent de l’activité agrégée qui connaît une dégradation de 2,5% de l’encours de crédits à 90,7 MMDH, au moment où les dépôts consolidés reculent de 1,6% à 255,5 MMDH (-8,7% pour les dépôts agrégés). Le taux de transformation s’établit, ainsi, à 84,1% (+1,8 points).

En revanche, sur le plan commercial, la Banque affiche une amélioration de son positionnement sur les dépôts des particuliers à 23% de parts de marché (+44 pbs) et la consolidation de sa part de marché en termes de crédits à 24%. S’agissant des actifs financiers à la juste valeur par résultat et des actifs financiers disponibles à la vente, ils ressortent en quasi-stagnation (+0,6%) respectivement à 37,4 MMDH et à 36,2 MMDH.