La BCP, première banque en Afrique à lever son Green Bond en devises étrangères

184
©DR

La Banque Centrale Populaire a annoncé jeudi la souscription à son Green Bond par deux institutionnels internationaux de premier plan, pour un montant total de 135 millions d’euros (1,5 milliard de dirhams) assorti d’une maturité de 10 ans.

Cette importante émission de Green Bond en euros, qui constitue une première dans le secteur bancaire africain, est souscrite par IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale, et Proparco, filiale de l’Agence Française de Développement (AFD) dédiée au secteur privé, pour des montants respectifs de 100 et de 35 millions d’Euros, souligne le groupe BCP dans un communiqué. La conformité du Green Bond BCP a été certifiée par Green Investment Bank (GIB).

« Il s’agit d’une opération stratégique qui marque, d’une part, notre positionnement de banque pionnière en matière de financement de projets d’énergie renouvelable et, d’autre part, témoigne de la confiance dont jouit le Groupe BCP auprès des plus grandes institutions financières internationales », a déclaré Abdeslam Bennani, directeur général adjoint en charge de la banque d’Investissement et de financement à la BCP à la suite de la signature des contrats de souscription.

Les fonds levés à travers cette importante émission sont destinés à refinancer des projets d’énergie renouvelable marocains présentant des avantages environnementaux qui visent notamment à réduire les émissions de gaz à effet de serre, note le communiqué.

Ce nouvel investissement d’IFC fait partie de sa stratégie globale qui vise à créer des marchés en débloquant des investissements pour financer les projets du secteur privé, et à répondre à la demande croissante en énergie renouvelable et efficacité énergétique. « Lutter contre le changement climatique est une priorité d’IFC dans la région et le Maroc est très actif dans ce domaine », a indiqué Mouayed Makhlouf, directeur d’IFC pour la région du MENA.

« En s’appuyant sur notre partenariat de longue date avec la BCP, nous voulons encourager davantage d’investissements du secteur privé dans des projets à long terme d’énergie renouvelable, qui ouvrent la voie à un développement et une croissance économique plus durables », a-t-il ajouté.

Pour sa part, Yazid Safir, responsable du bureau Afrique du Nord de Proparco, a indiqué que cette initiative « innovante et historique s’inscrit en ligne avec les engagements pris l’an dernier par le Maroc lors de la COP22 à Marrakech ». Il a ajouté que cette opération pilote pour Proparco « nous permettra de stimuler le marché des capitaux marocains et de développer de nouvelles souscriptions à des Green Bonds dans d’autres géographies, tout en renforçant notre partenariat de longue date avec le groupe BCP ».

Le financement devrait aider à économiser l’équivalent de 938.000 tonnes d’émissions de CO² en moyenne par an, ainsi que l’équivalent de 17,36 millions de tonnes de CO² en économies de gaz à effet de serre sur le reste de la durée de vie des projets financés.

 

Avec MAP