Après 17 ans d’absence, Volkswagen de retour en Iran

72

Le géant allemand de l’automobile Volkswagen a annoncé mardi le retour de sa marque éponyme sur le marché iranien après plus de 17 ans d’absence pour cause de sanctions internationales, désormais partiellement levées sur l’Iran. 

Volkswagen, propriétaire des marques VW, Porsche, Skoda ou encore Seat, a conclu un accord avec la société locale Mammut Khodro prévoyant « dans un premier temps l’importation de Volkswagen des modèles Tiguan et Passat », précise le groupe dans un communiqué.

Mammut Khodro importe déjà la marque de camion Scania, également aux mains du groupe de Wolfsburg (nord).

Les voitures VW seront proposées à la vente à partir du mois d’août, via huit concessionnaires essentiellement concentrés dans ou autour de la capitale Téhéran.

Les relations commerciales entre VW et l’Iran reposent sur une longue tradition, souligne le groupe allemand. « Dès les années 1950, les coccinelles étaient présentes dans le paysage routier » du pays, indique-t-il. Ont suivi les modèles Bulli dans les années 60, puis Gol dans les années 90 avant que Volkswagen ne se retire complètement du marché en 2000.

Le gouvernement iranien évalue le marché global des nouvelles immatriculations dans le pays à quelque 3 millions par an, à moyen-long terme, selon Volkswagen, contre un peu plus de 1 million d’unités actuellement.