3.910 entreprises ont fermé boutique au premier semestre 2017

488

La plupart des faillites sont dues à des problèmes de trésorerie. La moitié des liquidations judiciaires a été prononcée par les tribunaux de commerce de Casablanca et Rabat.

Dans son édition du mercredi 19 juillet 2017, L’Economiste rapporte que le nombre de faillites des entreprises marocaines est passé de 3.268 fermetures en 2016 à 3.910 en 2017 (depuis janvier). 481 de ces fermetures ont été enregistrées en juin 2017, d’après des données présentées par la société de renseignement commercial Inforisk.

Cette situation alarmante est due en partie à la formation tardive du gouvernement, car plusieurs entreprises dépendent des marchés publics. Ainsi, le nombre de liquidations judiciaires prononcées a été de 1.276 dans le Grand Casablanca, contre 613 dans la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer et 395 dans la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz. La région de Tadla Azilal n’a pour sa part enregistré que 72 cas de liquidations judiciaires.

Il est à noter que 17.929 entreprises ont été créées depuis janvier 2017, contre 23.998 créations en 2016, soit une baisse de 19,7 %.

Défaillances d’entreprises. Crédits photo : capture d’écran Inforisk.ma.

L’Economiste précise que la plupart des faillites sont le résultat de problèmes de trésorerie. Les délais de paiement connaissent toujours un retard malgré les dispositions pénalisantes entreprises par Bank Al-Maghrib dans ce sens durant l’année en cours.

De leur côté, les banques justifient cette situation par la faiblesse de la demande. Ainsi, l’encours des crédits de trésorerie aux entreprises privées, en très légère hausse de 0,5 % à fin mai, a reculé de 2,2 % sur les cinq premiers mois de 2017.