Elalamy: le redémarrage industriel doit se faire dans « l’ordre, la sérénité et le sérieux »

Le redémarrage des unités industrielles, après cette crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19), doit se faire dans « l’ordre, la sérénité et le sérieux », a souligné, jeudi à Casablanca, le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy.

« Les entreprises industrielles doivent adapter leur environnement de travail en déployant des mesures sanitaires irréprochables qui garantissent la sécurité de leurs personnels. Le redémarrage des sites industriels du constructeur est un signe d’anticipation de la reprise du secteur automobile », a relevé M. Elalamy dans une déclaration à la presse lors de sa visite à l’usine de la Société marocaine de construction automobile (Somaca).

Saluant l’effort fourni par cette société pour la mise en place d’un protocole sanitaire renforcé, le ministre a fait savoir que « le roi Mohammed VI suit ces opérations avec beaucoup de précisions et de détails avec des instructions extrêmement claires quant à la protection de la santé des Marocains ».

 

Lire aussi: Frappés de plein fouet par l’impact du coronavirus, les textiliens rencontrent Elalamy à Tanger

 

En outre, Elalamy a indiqué que le secteur automobile a subi un contrecoup terrible au niveau mondial avec des baisses d’activités drastiques, notant que le Maroc a pu résister à cela à travers un redémarrage important au niveau de l’ensemble du secteur qui emploie plus de 200.000 personnes et a un potentiel énorme pour l’avenir.

« Nous allons accompagner l’ensemble des industries et être rigoureux et vigilants pour protéger la santé des citoyens », a-t-il promis.

Cette visite vise notamment à constater le dispositif sanitaire déployé suite à la pandémie du Covid-19 et le redémarrage de l’activité de Somaca, usine Renault à Casablanca.

 

Lire aussi: Renault suspend des projets d’augmentation de capacités prévus au Maroc

 

Pour sa part, le directeur général de Somaca, Renault Maroc, Mohamed Bachiri, a fait savoir que depuis le début de la crise du covid-19, le groupe a placé au cœur de ses priorités la protection et la santé de ses collaborateurs.

Cette période d’arrêt des usines dans le Royaume a permis d’adapter l’organisation et d’implémenter le référentiel sanitaire de Renault Maroc dans le respect des recommandations des autorités publiques et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a-t-il poursuivi.