Comment la 4G va booster de l’économie au Maroc (Oxford Business Group)

à 15:15

Selon le cabinet d’intelligence économique Oxford Business Group, la commercialisation des licences 4G permettra aux trois opérateurs d’augmenter leurs chiffres d’affaires.

Les nouvelles licences 4G vont «ouvrir la porte à de nouveaux flux de recettes», a indiqué jeudi l'Oxford Business Group (OBG).

Rappelons que le régulateur du secteur des télécoms au Maroc, l'ANRT, a annoncé le 18 mars l'attribution d'une licence 4G à Maroc Télécom, Méditel et Inwi pour un montant global de 187 millions d'euros.

Selon l'étude du cabinet britannique d'intelligence économique, les autorités marocaines doivent s'attendent à une hausse rapide du chiffre d'affaires des opérateurs, une fois les services 4G lancés, «même si le déploiement de la 4G ne saura se faire sans de lourdes dépenses de capital pour la modernisation du réseau de la part des opérateurs».
Selon l'OBG, les premières licences 4G devraient contribuer à débloquer de nouvelles sources de recettes pour les opérateurs, étant donné que les taux d'utilisation de la téléphonie mobile continuent de grimper au Maroc.
 

44 millions d’abonnés mobiles
 
Le nombre d'abonnés aux services de téléphonie mobile a augmenté de 4% en 2014, tandis que l'utilisation a fait un bond de 11% en glissement annuel en 2014, atteignant le chiffre de 92 minutes par consommateur. 

Le nombre d'abonnés aux services mobiles au Maroc a dépassé les 44 millions à la fin 2014, traduisant une pénétration de près de 133%, l'un des taux les plus élevés d'Afrique du Nord, relèvent les experts du cabinet d'études britannique.
D’ailleurs, le développement des services de données plus rapides permettra d'améliorer le taux de pénétration de l'internet à l'échelle nationale.

Le nombre total d'utilisateurs d'internet a augmenté de plus de 72% en 2014 pour se rapprocher de la barre des 10 millions d'abonnés, et d'un taux de pénétration de 30%, a affirmé l'OBG.
Notons que plus de la moitié des utilisateurs d'internet sont concentrés dans les zones urbaines, une situation qui changera avec la mise en service du 4G qui permettra d'avoir un accès facile à l'internet mobile dans les zones rurales.

D'après l'étude de l'OBG, la commercialisation des services de la 4G devrait avoir un impact important sur l'économie du Maroc: chaque doublement du volume de l'utilisation de données mobiles devrait se traduire par une croissance de 0,5% du PIB.
 

Maroc Telecom privilégié?

Maroc Telecom a remporté les fréquences les plus recherchées, déboursant 93 millions d'euros pour la licence d'utilisation de la bande. Méditel, le deuxième opérateur du pays, et Inwi le dernier opérateur à avoir fait son entrée dans le secteur, en 2010 ont payé chacun 46 millions d'euros, a affirmé l'OBG.
L'opérateur historique avait annoncé en 2013 un programme d'investissement de 3 ans, doté de 900 millions d'euros, qui vise la modernisation et l'extension de son réseau, le déploiement d'un réseau de fibre optique à grande vitesse et le remplacement des équipements dépassés et obsolètes de son infrastructure installée.

Les opérateurs marocains de téléphonie mobile sont appelés à partager leurs infrastructures de transmission afin de réduire les coûts et de garantir la couverture de la nation toute entière, a souligné l'OBG.

Rappelons qu’en vue d'encourager la concurrence pour le déploiement de la technologie 4G, l'ANRT a exigé de Maroc Telecom, qui, étant donné son rôle d'opérateur historique, domine le marché de l'ADSL, d'ouvrir son réseau d'infrastructures à d'autres opérateurs.