Cinq secteurs qui pourraient être boostés par le chanvre

5786
DR.

Le Maroc semble engagé à assouplir sa politique sur le cannabis. Outre l’usage  thérapeutique, le chanvre indien est prisé par plusieurs secteurs, tels que la cosmétique, le bâtiment ou encore le textile. Tour d’horizon des secteurs les plus prometteurs.

Médecine

Le marché pharmaceutique mondial de cannabis connaît une envolée ces dernières années. Ses bienfaits sur certaines pathologies et troubles psychiques ont été largement démontrés. Dans un précédent article, Reda Mhasni, psychologue clinicien et psychothérapeute exposait pour nous les avantages au recours au cannabis.

Le spécialiste évoquait ainsi «l’efficacité du cannabis pour prévenir les risques d’une crise d’épilepsie grâce à ses bienfaits anticonvulsifs et analgésiques». Ces mêmes vertus en font un bon soin palliatif pour prévenir et soulager les douleurs physiques. «Il peut aussi être extrêmement utile chez les patients atteints de cancer et qui suivent une chimiothérapie», soulignait alors Reda Mhasni.

 

Lire aussi: Cannabis thérapeutique: un projet de loi prometteur, des cultivateurs dans l’expectative

 

Le psychothérapeute évoquait également son efficacité sur les troubles de l’appétit ou encore la dépression. C’est d’ailleurs un constat que le clinicien a fait auprès de ses patients, «surtout les moins jeunes, qui arrivent à adopter une certaine maturité dans leur consommation de cette plante-là».

 

Cosmétique

Dans le monde de la cosmétique, le CBD (cannabidiol est un cannabinoïde présent dans le cannabis) est prisé et mis en avant par plusieurs marques. Connu pour ses vertus hydratantes, émollientes, anti-âges et nourrissantes pour la peau et les cheveux, le CBD est devenu incontournable.

Le produit le plus vendu est incontestablement l’huile de chanvre ou plus communément appelée «l’huile de cannabis». Cette dernière est d’ailleurs recommandée par certains dermatologues dans le traitement de l’eczéma, le dessèchement de la peau, ou encore pour traiter localement les herpès, les boutons de fièvre et les tâches d’acné.

 

Lire aussi: Produits cosmétiques à base de cannabis, une filière à potentiel pour le Maroc

 

Dans un précédent article, nous nous intéressions à ce produit désormais fabriqué au Maroc qui avait déjà trouvé une clientèle. Si la filière n’est toujours pas organisée, à l’avenir elle pourrait être l’une des plus prometteuses et rentables. Hassan* qui produit auprès de cultivateurs locaux et commercialise à petite échelle cette huile, qu’il vend à 150 DH les 15 ml, plaidait d’ailleurs pour un cadre légal pour le développement de ce segment qui pourrait être très rentable pour le Maroc.

 

Alimentation

L’huile de chanvre n’est pas uniquement réservée au cosmétique, elle est également comestible et s’avère un substitut idéal à certaines huiles. En effet, l’huile de chanvre comporte moins de graisses saturées, dites «mauvaises graisses» qui favorisent «le taux de mauvais cholestérol d’où le risque de cardiopathie».

Outre l’huile, les graines de chanvre (chènevis) s’avèrent être un bon allié santé. Riches en «protéines, minéraux, vitamines et fibres», en plus d’être un bon apport en oméga 3 et 6, les chènevis peuvent être consommées telles, sans transformation, ou intégrées à des préparations.

Des industriels proposent même des jus, des laits et autres produits laitiers à base de chanvre. De bonnes alternatives pour tous ceux qui cherchent un substitut aux produits laitiers d’origine animale ou souffrant d’intolérance au lactose.

 

Textile

Depuis longtemps, le chanvre est aussi utilisé dans le textile. «D’ailleurs le fameux pantalon “de Nîmes” qui donnera son nom au jean denim, était fabriqué en chanvre avant d’être en coton !», précise le site Consoglobe.

Une utilisation qui reste toutefois fastidieuse, étant donné les longues étapes nécessaires avant de transformer le chanvre en tissu. De plus, les fibres de chanvre, extraites de la tige de la plante sont assez rugueuses et doivent souvent être mélangées à d’autres composant, tels que la soie, le coton ou le lin.

 

Lire aussi: Enquêtes: les Marocains plus branchés écologie que politique

 

Mais le tissu de chanvre s’avère être une bonne alternative écologique. On peut ainsi en faire des éponges, différents types de sergés (le jean, le chevron, le jersey, le velours rasé ou la flanelle), des charmeuses en soie et chanvre ou encore des mousselines de chanvre et coton.

 

Bâtiment

Le chanvre est aussi un matériau «précurseur» dans le bâtiment. La Fédération Française du Bâtiment (FFB) explique que «le chanvre ne manque pas d’atouts» et s’avère être un bon «isolant, régulateur thermique, un matériau à inertie et présentant des vertus sur le plan environnemental».

En effet, le chanvre peut servir à la fabrication de béton, d’enduit, de panneaux, de briques, ou de peintures, détaille un article du Parisien. Outre le fait d’être une bonne alternative écologique, le chanvre est apprécié «pour ses qualités isolantes et respirantes qui empêchent les infiltrations et les moisissures», poursuit la même source.

Dans la même fibre, le chanvre est aussi une bonne alternative dans la fabrication de papier, de filtres de cafés ou à thé. Mieux encore, le chanvre est aussi «un combustible pour moteur utilisé notamment par Rudolf Diesel lors de la création de son moteur éponyme».