CGEM: après le retrait de Mouhyi, Alj-Tazi seul binôme crédible en lice pour la présidence

DR

Youssef Mouhyi, président de la CGEM Marrakech-Safi, a annoncé le retrait de sa candidature des élections présidentielles de la CGEM. Le binôme Chakib Alj et Mehdi Tazi est bien parti pour rafler la mise.

« Je vais transgresser pour la bonne cause la règle édictée par notre président par intérim, Mohamed Bachiri et j’espère qu’il ne m’en voudra pas», a-déclaré Youssef Mouhyi, dans des propos rapportés par nos confrères de L’Économiste.

Et d’ajouter: « J’ai tenu plusieurs réunions avec les membres qui me soutiennent et des dirigeants de notre institution. Conscient de la nécessité pour la CGEM de resserrer ses rangs et de parler d’une seule voix, au moment de la nomination du président de la Commission spéciale en charge de l’étude de notre nouveau modèle de développement, pour lequel la CGEM est très attendue, au moment où nous avons besoin d’un nouveau modèle pour permettre aux CGEM régions d’être en phase avec les nécessités de la régionalisation avancée, au moment où l’on doit plus intégrer dans notre organisation les intérêts de la petite entreprise et des start-up, ect …L’objectif est de travailler dans un cadre consensuel et apaisé ».

 

Lire aussi: Chakib Alj et Mehdi Tazi candidats à la présidence de la CGEM

 

Restent en lice le binôme Chakib Alj et Mehdi Tazi qui postulent respectivement aux postes de président et de vice-président général de la CGEM, le 22 janvier prochain.

Chakib Alj, actuellement président de la Fédération Nationale de la Minoterie, avait été élu, en mars dernier à la tête de la Fédération des métiers de la distribution des produits de grande consommation, Tijara 2020, en remplacement du patron de Dislog, Moncef Belkhayat. Mehdi Tazi quant à lui est le président de Beassur Marsh, un cabinet de courtage en assurances qu’il a racheté en mai 2017.

Mehdi Tazi et Chakib Alj. DR

Chakib Alj et Mehdi Tazi restent pour l’instant favoris dans la course à la présidence. Les deux hommes ont l’avantage de bien connaître le monde de l’entreprise, au vu de leurs expériences respectives. Ils symbolisent une nouvelle génération d’entrepreneurs industriels qui a réussi et qui pourra apporter une nouvelle bouffée d’air frais à cette institution qui est passée par des moments difficiles.

Pour rappel, les administrateurs de la CGEM avaient fixé la date des prochaines élections au 22 janvier 2020. Le dépôt des dossiers de candidatures est prévu le 13 décembre prochain, et leur validation par le Conseil d’administration le 16 décembre prochain.