Casablanca: ces startups qui innovent pour les villes de demain

503

NUMA Casablanca a présenté mercredi 17 mai à Casablanca, huit startups sélectionnées par le programme #DataCity, dans le cadre du projet Smart City.

Au Maroc, la Smart City prend enfin forme. Fini les discours comme a cherché à démontrer le programme d’innovation DataCity, lors d’une conférence de presse tenue mercredi à Casablanca dans le cadre de la manifestation Smart City Expo.

A cette occasion, huit startups ont présenté leurs projets: Kezakoo, Fungy, IoTing, Enekio, Light’inno, Nextronic, ePark et Nour qui ont signé des partenariats avec de grandes entreprises, notamment la RATP Dev, Inwi, Michelin et LafargeHolcim Maroc.

«Ces entreprises ont démontré de l’intérêt pour les solutions innovantes proposées par ces huit start-ups sélectionnées sur près de 500 candidatures reçues pendant l’appel à projets lancé en début d’année», a souligné Leyth Zniber, président de NUMA Casablanca, accélérateur d’innovation qui accompagne ces projets.

 

Nextronique: un système autonome pour lutter contre les accidents
«C’est grâce au programme DataCity que nous sommes entrés en contact avec Casatramay pour pouvoir expérimenter notre solution. Nous avons visité leur locaux, ils ont mis à notre disposition leur expertise, nous ont fourni une rame de tramway où nous avons installé notre système. Et là, notre collaboration va bon train», explique Amine Sifane qui représente Nextronique. Cette équipe d’une dizaine de jeunes ingénieurs en informatique et en électronique développe un système intelligent de conduite assistée par caméra qui vise à réduire les accidents au niveau des flottes de véhicules.

Par ailleurs, Nextronic a à son actif une technologie utilisée actuellement à l’aéroport de Marrakech et au port de Tanger pour automatiser les processus de contrôle de transit, la vérification des plaques d’immatriculation ou le comptage.

 

Fungy: des champignons pour l’isolation thermique des bâtiments
Autre solution innovante, celle proposée par Fungy. Cette start-up qui produit depuis 2014 des champignons comestibles se lance maintenant dans l’élaboration de plaques d’isolation thermique et acoustique à destination du secteur du bâtiment. Le tout à base de champignons. «Il suffit d’un bout de champignon auquel on ajoute des additifs et qu’on laisse se développer dans le noir jusqu’à un certain stade. Pour ce faire, nous n’avons besoin ni de machine, ni d’électricité», explique Mohammed Kamal, Ceo et fondateur de la start-up. D’après Nadia Nijaoui co-fondatrice, ce produit qui devra être lancé sur le marché début 2018 en collaboration avec Lafarge-Holcim a l’avantage concurrentiel d’être bio, non blâmable, non toxique et économique. De plus, il a un potentiel sur le marché marocain dans la mesure où la loi 47-09 relative à l’efficacité énergétique adoptée lors de la COP22 oblige tous les constructeurs à utiliser l’isolation thermique dans leur cahier des charges quel que soit le bâtiment.

Montées par des jeunes entrepreneurs ambitieux, ces startups à l’instar des six autres sélectionnées dans le cadre de ce programme bénéficient depuis bientôt huit mois d’une série d’ateliers, de formations et de partenariats. Objectifs: structurer leur travail, accéder à un large réseau d’acteurs économiques et identifier les opportunités se présentant à leurs solutions nouvelles et citoyennes au service de la ville de demain.