Le chinois BYD Auto Industry créera 2.500 emplois et lancera 5 usines

3520

Présenté devant le roi ce samedi 9 décembre à Casablanca, le projet de réalisation par le groupe chinois « BYD Auto Industry » d’un écosystème de transport électrique au Maroc créera 2.500 emplois directs. Le groupe prévoit à terme l’installation d’une usine de batteries, d’une usine de véhicules de tourisme électriques, d’une usine d’autobus et de camions électriques et d’une usine de wagons de trains monorail électrique.

Le roi Mohammed VI a présidé, samedi au Palais Royal à Casablanca, la cérémonie de présentation du projet de réalisation au Maroc par le groupe chinois « BYD Auto Industry » d’un écosystème de transport électrique, et de signature du protocole d’accord y afférent.

A cette occasion, le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a prononcé une allocution devant le roi dans laquelle il a présenté les grandes lignes de ce projet.

M. Elalamy a fait observer que ce projet a été rendu possible, grâce à plusieurs facteurs, notamment la visite royale en Chine, en mai 2016, au cours de laquelle plusieurs accords de coopération ont été signés, permettant aujourd’hui à des investisseurs chinois d’envisager sereinement leur implantation au Maroc.

Ce projet pilote occupera une superficie de 50 hectares, dont 30 hectares couverts et créera 2.500 emplois directs, a-t-il indiqué.

Selon la même source, ce partenariat stratégique prévoit à terme l’installation d’une usine de batteries, d’une usine de véhicules de tourisme électriques, d’une usine d’autobus et de camions électriques et d’une usine de wagons de trains monorail électrique.

Ce projet précurseur de BYD, qui introduit de nouvelles spécialisations dans le Royaume, inscrit résolument le Maroc dans la dynamique à l’œuvre au niveau mondial consistant à développer de nouvelles formes de transport alliant efficacité et respect de l’environnement, a souligné le ministre.

L’écosystème organisé autour de BYD, a-t-il ajouté, conforte ainsi les choix stratégiques du Maroc, sous le leadership du roi Mohammed VI.

Le président du groupe « BYD Auto Industry », Wang Chuanfu a, pour sa part, salué l’excellence des relations sino-marocaines, mettant en exergue l’ensemble des solutions de transport électrique développées par son groupe.

« BYD est heureux de coopérer avec le Maroc sur ce projet, et partager son expérience développée dans plusieurs pays au cours de ces dernières années dans le développement des écosystèmes de mobilité électrique », a ajouté M. Wang Chuanfu, formant le vœu de voir la coopération entre le Royaume du Maroc et BYD constituer « un bon exemple pour d’autres pays dans le monde dans le déploiement de solutions énergétiques innovantes ».

A cette occasion, le roi Mohammed VI a présidé la cérémonie de signature du protocole d’accord relatif au développement d’un écosystème de transport électrique au Maroc par le groupe chinois « BYD Auto Industry ». Il a été signé par. Mohamed Boussaid, ministre de l’Economie et des Finances, Moulay Hafid Elalamy, et Wang Chuanfu.

Avec MAP