Boycott: des coopératives en appellent à l'Etat pour se passer de Centrale Danone

1312

Touchés de plein fouet par l’impact du boycott, des producteurs et patrons de coopératives de lait ont appelé à une intervention de l’Etat pour créer une unité de production et se passer de Centrale Danone, en vue de mettre fin à une crise qui n’a que trop duré.
Les producteurs de lait sollicitent l’aide de l’Etat à travers l’octroi d’autorisations de créer des unités de production de lait dans toutes les régions du royaume, rapporte le quotidien Al Massae dans sa livraison du jeudi 14 juin.
Face au silence radio de l’Etat, les producteurs de lait redoutent une éventuelle « catastrophe », le boycott qui dure depuis deux mois n’étant pas près de s’arrêter. Selon ces mêmes producteurs, des milliers de coopératives sont menacées de faillite avec pour conséquence une perte d’emplois massive.
« Les opérations de collecte de lait a été réduite de 50%, tandis que le coût de production d’un litre de lait a encore augmenté, réduisant la marge de bénéfice à néant », poursuivent les producteurs de lait.
Par ailleurs, les patrons de coopératives de lait ont été surpris du retard de règlement par Centrale Danone. Face à cette situation, les producteurs ne savent plus où donner de la tête. Ils hésitent entre la poursuite de production dont le coût est de plus en plus élevé ou l’arrêt de la production de lait qui aura des conséquences plus fâcheuses.
La seule solution selon les coopératives de lait serait que l’Etat les autorise à mettre en place une unité de production pour ainsi se passer définitivement de Centrale Danone.