Autoroutes du Maroc: 3,12 milliards DH de recettes en 2016

1228

Les recettes générées par la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) ont atteint 3,12 milliards de dirhams (MMDH) en 2016, contre 2,79 MMDH en 2015, soit une hausse de 12%, indique le rapport d’activité 2016 de la compagnie.

La circulation poids lourd (PL), qui a été estimée à 1,64 milliard véhicules par kilomètre, a généré 0,97 MMDH (taxes comprises), affichant une augmentation de 104 millions de dirhams par rapport à 2015, précise le rapport, faisant savoir que cette somme représente 31% de la recette, alors que celle des véhicules légers (VL) constitue 69%.

Pour leur part, les recettes de péage collectés à fin 2016 ont connu une progression de 12% pour se chiffrer à environ 2,6 MMDH hors taxes, relève ADM qui explique cette évolution par une hausse du trafic global sur tout son réseau.

La recette a augmenté de plus de 7,8% sur le réseau stable, fait savoir la même source qui fait ressortir « une performance notable » du chiffre d’affaires qui a culminé à 12% en dépit d’un « environnement économique difficile à l’échelle internationale ». En ce qui concerne les moyens de paiement, l’ADM note une hausse de 9,1% du paiement dématérialisé qui a dépassé la moyenne de 4% durant les 5 dernières années et la généralisation progressive du service télépéage sur l’ensemble du réseau qui a atteint 80% des gares de péage, l’année dernière. Ainsi, la société se réjouit d’une augmentation « remarquable » de l’utilisation de Jawaz en 2016, ajoutant que le télépéage a représenté 5% de la recette VL en 2016 contre seulement 1% en 2015.

Le service de télépéage Jawaz a compté 50.000 clients l’année écoulée, tandis que plus de 42.000 nouveaux tags ont été vendus au Maroc, d’après le rapport qui fait état de plus de 20.000 transactions de recharges en ligne. La nouvelle stratégie définie par la Société nationale des Autoroutes du Maroc vise à transiter vers une exploitation moderne et industrielle de son activité et honore la nouvelle mission de services dont le client-usager est érigé en priorité absolue.