Autoroute Casa-Rabat: 50 millions de DH investis pour fluidifier l’échangeur de Témara

Quelque 50 millions de DH (MDH) ont été investis dans le projet de construction d’un pont et d’autres aménagements au niveau de l’échangeur Témara/Autoroute Rabat-Casablanca, dans la perspective de fluidifier la circulation et de réduire le trafic au droit de cet échangeur.

« Ce projet vise à soulager et fluidifier le trafic en permettant des va-et-vient entre Témara et Harhoura et à améliorer la circulation sur l’autoroute, tout en offrant aux usagers une meilleure qualité de services », a déclaré mercredi à la MAP le ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, Abdelkader Amara, qui a pris connaissance de l’état d’avancement des travaux.

Mettant l’accent sur l’importance de ce projet qui vient à point nommé compte tenu de l’ampleur du trafic à partir de l’autoroute Rabat-Casablanca vers Témara et Harhoura, Amara a indiqué que ces aménagements dont la réalisation a démarré en septembre 2019 et devrait être achevée d’ici la fin 2020, permettront de soulager la pression sur l’autoroute Rabat-Casablanca.

De son côté, le directeur du projet d’aménagement Autoroutes du Maroc (ADM), Mohammed Karim Al Imam, a souligné que le futur pont qui sera construit au niveau du PK2+400 de l’autoroute, va fluidifier le trafic de l’échangeur Témara pour faciliter l’accès à l’autoroute et réduire la circulation entre Harhoura et Témara.

 

 

Lire aussi: Des travaux d’une durée de 8 semaines prévus sur l’autoroute Casablanca-Berrechid

 

La réalisation de cet ouvrage s’inscrit dans le cadre d’un projet global destiné à construire un premier pont, tandis qu’un second pont sera réalisé afin de soulager le trafic au niveau de la ville et permettre l’accès à l’autoroute, a-t-il expliqué.

Amara a suivi, plus tôt dans la journée, l’état d’avancement des travaux d’élargissement à 2×3 voies de l’autoroute Casablanca-Berrechid et de l’autoroute de contournement de Casablanca. Il a également visité plusieurs points des travaux d’élargissement et de renforcement de la chaussée de l’autoroute Casablanca-Berrechid.

Au niveau du PK12 de cette même autoroute, une présentation a été faite au ministre sur l’état d’avancement du projet et ce, après la visite des travaux de reconstruction et de dédoublement d’un pont ferroviaire pour le rétablissement de la voie ferrée desservant l’aéroport Mohamed V, pour une enveloppe globale de 80 MDH sur 22 mois. Les travaux ont démarré en mars 2019 pour s’achever en janvier 2021.

Ainsi, le projet d’élargissement de ce tronçon autoroutier de 26km allant de l’échangeur de Sidi Maârouf au nœud autoroutier de Berrechid, s’inscrit dans le cadre de la convention relative à l’aménagement de la voirie et des infrastructures routières pour l’amélioration des conditions de circulation dans la région du Grand Casablanca.

 

 

Lire aussi: L’Etat va garantir le reprofilage de la dette d’Autoroutes du Maroc

 

Ce projet est devenu une nécessité absolue vu la concentration de la majorité des flux circulant entre le Nord et le Sud du Royaume et la desserte de l’aéroport international Mohammed V, qui enregistre un trafic moyen journalier très élevé atteignant les 60.000 véhicules/jour sur certaines sections. Ce projet s’étalera sur 36 mois avec un coût global estimé à 900 MDH.

Par la suite, Amara s’est enquis au PK65 des travaux en cours sur l’autoroute de contournement de Casablanca, pour une enveloppe estimée à 850 MDH, avec une durée prévisionnelle des travaux de 36 mois.