Autorisations: Casablanca-Settat lance "rokhas.ma"

à 10:15

La région a lancé, lundi, une nouvelle plateforme digitale baptisée "Rokhas.ma", dédiée à la dématérialisation des autorisations à caractère économique ou commercial.

Lancé au siège de la Wilaya de la région Casablanca-Settat à l'occasion de la signature du contrat de prestation du service, "Rokhas.ma" s'assigne pour mission la gestion des procédures de prise de rendez-vous, de dépôt, d’examen et d’octroi des autorisations commerciales au niveau de la région. Pour Khalid Safir, wali de la région, cette plateforme informatique est le fruit d’un partenariat public-privé. Elle s’inscrit dans le cadre du plan d'action de la commission régionale de l'amélioration de l'environnement des affaires (Crea-Casa Settat).
 
Il s’agit d’une plateforme d’interconnexion entre les usagers et l’administration mais aussi entre les usagers et les fournisseurs potentiels. Les communes concernées par le déploiement de la plateforme sont les communes de Casablanca, de Mohammedia, de Lahraouiyine, de Bouskoura, de Dar Bouazza, de Settat, d’El Jadida, de Berrechid, de Sidi Bennour, de Benslimane, de Moulay Abdellah, d’Echellalate et d’Ain Harrouda.
 
Abdellah Chater, directeur général du Centre régional d’investissement (CRI) de Casablanca-Settat, a ajouté que le processus de choix du prestataire de service s’est effectué à travers un appel à manifestation d’intérêt lancé par le CRI et qui abouti à la sésignation de la société marocaine "Ribatis".

"C’est un mode innovant dans le sens où il s’agit d’une plateforme de connexion entre, d’une part, les demandeurs d’autorisations qui sont des futurs acheteurs de produits ou de services et, d’autre part, les différents fournisseurs de produits et de services", a expliqué Mohamed Fayçal Benachou, patron de Ribatis, précisant que la mise en action de cette plateforme s’effectuera entre mars et août 2017.
 
 
Le maire de Casablanca, Abdelaziz El Omari, a, lui, noté qu’après la réussite de la plateforme de gestion des autorisations de construire, "Casaurba", qui a permis au Maroc d’avancer de 11 points dans le classement mondial "Doing Business", la région ambitionne aujourd’hui de gagner le pari de la dématérialisation des autorisations à caractère économique ou commercial.