Airbus décroche une commande historique de 430 avions

1020

La commande, faite par Indigo Partners, une société d’investissement spécialisée dans la location d’avions à des sociétés à bas coût, porte sur des avions de la famille A320. Elle est estimée à près de 50 milliards de dollars.

C’est une journée historique pour Airbus. Le groupe annonce ce mercredi avoir vendu 430 avions de la famille A320 à Indigo Partners, une société d’investissement spécialisée dans la location d’avions à des sociétés à bas coût, fondée par l’américain Bill Franke, l’une des figures les plus influentes du monde aérien. Au prix catalogue, cette méga-commande est estimée à 49,5 milliards de dollars. La signature officielle devrait être faite plus tard dans la journée au salon aéronautique qui se tient en ce moment à Dubaï. La Bourse de Paris salue déjà la nouvelle: l’action Airbus prenait plus de 3% à l’ouverture des marchés.

Dans le détail, la commande porte sur 273 A320neo et 157 A321neo, la version re-motorisée du best-seller d’Airbus: 134 appareils seront alloués à la compagnie Américaine Frontier Airlines, 70 à la Chilienne JetSMART, 80 à la Mexicaine Volaris et 146 à la Hongroise Wizz Air. «Je me félicite de cette nouvelle marque de confiance exprimée par des compagnies aériennes majeures qui s’engagent dans cet accord commercial sans précédent», s’est félicité Fabrice Brégier, le directeur général délégué d’Airbus, auprès de l’AFP. «C’est un succès écrasant pour Airbus et ses appareils A320 dans le transport aérien mondial», selon lui. Cette commande historique porte à plus de 13.700 le total de commandes reçues par l’A320 depuis son entrée en service en 1988, ce qui en fait l’un des avions les plus vendus de l’histoire de l’aviation. De son côté, l’A320neo devrait dépasser les 5500 appareils commandés depuis son lancement en 2010.

Avec cette vente, l’avionneur européen va plus que doubler son carnet de commandes nettes en 2017, qui ressortait à 288 appareils à fin octobre. Airbus va également renforcer son leadership sur le marché des moyen-courriers re-motorisés, que le groupe de Toulouse domine avec plus de 55% des parts de marché. Cette commande est également l’un des derniers grands coups de l’emblématique directeur commercial d’Airbus, John Leahy, qui se prépare à quitter le groupe après avoir vendu près de 15.000 avions durant sa carrière et ainsi contribué à hisser Airbus au rang de géant de l’aéronautique dans le monde.

L’avionneur européen faisait jusque-là pâle figure face à Boeing au salon aéronautique international Dubai Airshow 2017. Il table toutefois sur la signature d’une autre commande, de plus de 30 A380, son vaisseau amiral sur le long-courrier, avec Emirates. L’Européen a déjà signé mardi avec la compagnie koweïtienne Wataniya Airways, qui dessert le Moyen-Orient et l’Europe, un protocole d’accord pour une commande de 25 A320neo pour un montant catalogue de 2,7 milliards de dollars.

Nouvelle commande en vue pour Boeing

En face, Boeing a engrangé la plus importante commande sur le segment long-courrier lors du salon. Emirates a annoncé dimanche, au premier jour de ce salon, la commande de 40 Boeing 787-10 Dreamliner pour un prix catalogue de 15,1 milliards de dollars. Le groupe de Seattle a également finalisé la commande de vingt 737 MAX 8 par la société de location Aviation Lease and Finance Company (Alafco), basée au Koweït, pour un montant catalogue de 2,2 milliards de dollars. Boeing a par ailleurs reçu une commande supplémentaire de deux 777 long-courriers en version cargo par la compagnie Ethiopian Airlines. Selon Reuters, la compagnie de Dubaï à bas coûts Flydubai s’apprête également à passer une commande de 175 Boeing 737 MAX. L’annonce devrait intervenir ce mercredi.