Agroalimentaire: Yariv Elbaz à la conquête des joyaux de la couronne Mimran

à 17:45

L’investisseur né au Maroc Yariv Elbaz ambitionne de racheter la Compagnie sucrière sénégalaise ainsi que les Grands Moulins de Dakar et d’Abidjan. Une opération d'environ 1 milliard d'euros...

C’est en toute discrétion que Yariv Elbaz a préparé ce coup de maître. Le patron du gestionnaire de fonds et investisseur Ycap (1,2 milliard d’euros sous gestion) a persuadé Jean-Claude Mimran de lui livrer la Compagnie sucrière sénégalaise (CSS) ainsi que les Grands Moulins de Dakar (GMD) et les Grands Moulins d’Abidjan (GMA). Yariv Elbaz et le milliardaire français, tous deux nés au Maroc, auraient entamé les discussions mi-2016 pour finalement se mettre d’accord sur un montant compris entre 800 millions et 1 milliard d’euros. 

Une somme qu’Elbaz aurait du mal à rassembler, selon certaines sources dans les sphères de la finance. Le cabinet Valyans, qui fait partie de ses conseillers, dément cette possibilité: «la vente est signée, et le processus de closing financier en cours sera terminé d’ici un à trois mois. Sur la partie fonds propres, quasi bouclée, de grands institutionnels internationaux vont entrer au tour de table, donc la partie dette suivra». Pour l’instant, aucune information n’est communiquée sur l’identité des entités actionnaires.
 
Yariv Elbaz a fait son entrée économique au Maroc en 2014: il avait racheté Forafric (Maymouna et Ambre) pour une centaine de millions d’euros. Le producteur de farine et de semoule a ensuite crée une plateforme logistique dans le but d’importer ses produits au Gabon, rachetant au passage son concurrent Tria, également actif dans le négoce. Forafric-Tria est aujourd’hui leader du marché selon les experts, avec 1,5 millions de tonnes de blé de capacité, dépassant ainsi Fandy et Dalia.