Agriculture: le Maroc importera moins de blé cette année

2462

Alors que l’Egypte (1er) et l’Algérie (3e) arrivent en tête des plus gros importateurs de blé au monde pour 2017-2018, le Maroc a réussi à sortir cette année de ce top 10 grâce une récolte céréalière record.

La récolte céréalière record du Maroc cette année, en hausse de 203% par rapport à la campagne précédente, permettra au pays d’importer moins de blé pour 2017-2018. Le récent rapport sur le marché mondial du blé publié par le cabinet américain AgroChart confirme cette tendance.

Selon ce document, le Maroc prévoit d’importer environ 4,9 millions de tonnes de blé pour 2017-2018, contre 5,5 million de tonnes l’année précédente.

Une évolution qui fait sortir le Maroc du top 10 des plus gros importateurs de blé au monde, le classant à la 11e place.

Et c’est l’Egypte qui se positionne en tête de ce classement avec 12 millions de tonnes qui devront être importées. Alors que l’Algérie arrive à la troisième position avec 8 millions de tonnes, juste après l’Indonésie (2e) avec 9,5 millions de tonnes.

 

 

Pour ce qui est des exportateurs de blé, l’Union européenne reste le plus important fournisseur avec 31 millions de tonnes, suivie de la Russie avec 29 millions de tonnes et les Etats-Unis avec 27 millions de tonnes.

Par ailleurs, les chiffres du cabinet AgroChart soulignent que la production mondiale de blé pour 2017-2018 devrait atteindre les 738 millions de tonnes, en baisse de 15 millions de tonnes par rapport à la campagne 2016-2017.