Agriculture: malgré la crise du covid-19, la production fruitière prévue à la hausse

404

La production des principales filières fruitières devrait enregistrer une augmentation significative après la baisse de la saison dernière, en dépit des contraintes liées au climat et à la crise sanitaire du Covid-19, a indiqué mardi à Rabat le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch.

En réponse à une question centrale lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des conseillers, le ministre a relevé que la production des agrumes devrait augmenter de 29% par rapport à la saison précédente, tout en imputant une telle performance prévisible à la hausse de la production des nouvelles plantations d’agrumes dans le cadre du Plan Maroc Vert.

Selon Akhannouch, la production attendue des olives devrait s’inscrire en hausse de 14% par rapport à la précédente saison, précisant que cette progression est due à plusieurs facteurs, notamment l’impact positif des précipitations en avril et mai derniers. La saison agricole 2020-2021 sera marquée par une production record de dattes, en hausse de 4% par rapport à l’année précédente, grâce notamment à l’impact bénéfique des conditions climatiques, estimant que cette évolution témoigne du succès et de l’efficacité du programme de diversification qui est l’un des principaux piliers du Plan Maroc Vert.

Au niveau des exportations, le ministre a fait remarquer que grâce à la poursuite de l’activité agricole sur toute la chaine de valeur, les exportations des produits alimentaires agricoles ont totalisé en valeur environ 39,5 milliards de dirhams (MMDH) pour la saison 2019-2020, soit une progression de 8% en comparaison avec 2018, et de 130% par rapport à l’année 2010.

 

 

Lire aussi: Campagne agricole: malgré la crise sanitaire et la sécheresse, les filières fruitières se portent bien

 

De même, le volume des exportations des produits alimentaires agricoles devrait enregistrer une hausse de 10% par rapport à la saison 2019-2020, a fait savoir le responsable gouvernemental. En ce qui concerne les exportations d’agrumes, le ministre a relevé qu’elles ont atteint environ 15.600 tonnes à partir du 1er septembre jusqu’au 21 octobre, a-t-il dit.

Par ailleurs, le volume des exportations de légumes s’est élevé à 82.902 tonnes jusqu’à la même date, soit une augmentation de 24% par rapport à la même période de l’an dernier.

En raison des circonstances difficiles qu’a connues le secteur agricole pendant la saison précédente, le ministère s’est engagé tôt à atténuer les effets du déficit de la pluviométrie, a expliqué Akhannouch, ajoutant que plus de 6,2 millions de quintaux d’orge subventionnée ont été acquis et distribués au profit de plus d’un million d’éleveurs.

Il est aussi programmé la distribution d’environ 1,3 million de quintaux supplémentaires à partir du mois prochain, a-t-il précisé, notant que 474.000 quintaux d’aliments composés sont mis à la disposition des éleveurs de bétail.

Par ailleurs, le ministre a souligné que cette année a été marquée par un contexte difficile qui a sensiblement pesé sur le secteur agricole, en raison des effets de la pandémie de Covid-19 et du manque de pluie. En dépit de ces difficultés, l’agriculture marocaine a pu maintenir la régularité des approvisionnements des marchés au niveau de toutes les régions du Royaume, a-t-il conclu.